L'équipe féminine canadienne de soccer remporte la médaille d’or

La gardienne de but Stéphanie Labbé a arrêté deux tirs des Suédoises lors des tirs de barrage.
Photo: Loïc Venance Agence France-Presse La gardienne de but Stéphanie Labbé a arrêté deux tirs des Suédoises lors des tirs de barrage.

Le titre qu’elle convoitait tant, Christine Sinclair l’a finalement obtenu. La Canadienne de 38 ans, capitaine de l’équipe féminine du Canada depuis maintes années, totalise plus de buts que quiconque sur la scène internationale du soccer, hommes ou femmes. Mais il manquait à son palmarès un triomphe à un tournoi majeur. Jusqu’à vendredi.

Sa coéquipière Julia Grosso a couronné des moments de grande tension en touchant la cible lors de la sixième ronde et le Canada a remporté la médaille d’or du tournoi de soccer féminin des Jeux olympiques de Tokyo, vendredi soir, grâce à une victoire de 3-2 aux tirs de barrage contre la Suède.

Les deux clubs étaient à égalité 1-1 après 90 minutes de temps réglementaire et 30 minutes additionnelles.

Après le but décisif, les joueuses du Canada ont accouru vers Grosso et Sinclair a levé les bras dans les airs en guise de victoire avant de sauter sur ses coéquipières. Tout juste avant le but décisif, la gardienne Stephanie Labbé avait frustré la Suédoise Jonna Andersson en plongeant pour empêcher le ballon de toucher le coin inférieur droit du filet.

 

Pendant les tirs de barrage, Labbé a bloqué un autre tir, celui d’Anna Anvegard. Elle a aussi eu l’aide de son poteau gauche sur le tout premier tir, celui de Kosovare Asllani, et l’aide de Caroline Seger, qui a vu sa tentative survoler la barre transversale alors qu’un but aurait procuré la médaille d’or aux Suédoises.

Après l’échec de Seger, Deanne Rose a ramené le Canada à égalité 2-2 en déjouant Hedvig Lindahl. « J’essaie de ne pas trop le sentir, de me réveiller de ce mauvais rêve », a déclaré Lindahl après le match. « Félicitations au Canada, elles ont bien défendu », a-t-elle ajouté.

Pendant le temps réglementaire, Stina Blackstenius a donné l’avance à la Suède pendant la 34e minute.

Dominées jusque-là, les Canadiennes ont réussi à créer l’égalité à la 67e minute lorsque Jessie Fleming a touché la cible sur un tir de pénalité, après une infraction à l’endroit de Sinclair dans la surface de réparation quelques instants auparavant. Ignorée sur le coup par l’arbitre sur le terrain, l’infraction a été signalée après l’intervention de l’assistance vidéo à l’arbitrage. Fleming a aussi trouvé le fond du filet lors des tirs de barrage.

Il s’agit de la première médaille d’or olympique pour l’équipe féminine du Canada, après des troisièmes places lors des Jeux de Londres, en 2012, et des Jeux de Rio de Janeiro, en 2016. « Honnêtement, je n’arrive pas à croire ce qui vient juste d’arriver », a déclaré Christine Sinclair, qui a marqué 187 buts au cours de sa carrière. « Vraiment, elle paraît même plus jolie », a déclaré Sinclair, en levant la médaille d’or.

« Pendant les 40 derniers jours, nous avions l’objectif de venir ici et de changer la couleur de la médaille, a dit Sinclair. Et nous avons atterri au sommet du podium. C’est tout simplement un grand honneur de faire partie de ce groupe. »

Vers la finale

 

Le Canada a pu atteindre le match ultime du tournoi de soccer féminin en terminant d’abord au deuxième rang du groupe E avec cinq points en trois matchs, résultat d’une victoire de 2-1 contre le Chili et de matchs nuls de 1-1 face au Japon et à la Grande-Bretagne.

En quarts de finale, la formation canadienne a eu besoin d’un but de Vanessa Gilles et de deux arrêts-clés de Labbé pour éliminer le Brésil 4-3 aux tirs de barrage, après 120 minutes complètes sans un seul but de part et d’autre.

Puis, en demi-finale lundi, le Canada a éliminé ses grandes rivales des États-Unis, l’emportant 1-0 grâce au but de Fleming, sur un tir de pénalité, à la 75e minute.

Avec Associated Press



À voir en vidéo