Avec seulement neuf joueurs pour finir le match, le CF Montréal annule 2-2

Mason Toye a réveillé un peu tout le monde dans le stade en inscrivant son septième but de la saison à la 53e minute.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Mason Toye a réveillé un peu tout le monde dans le stade en inscrivant son septième but de la saison à la 53e minute.

Il y avait 11 000 spectateurs au stade Saputo mercredi soir, et ils ont vu deux parties en une. Il y a eu ce premier segment de 52 minutes où il s’est passé bien peu de choses, et le suivant, où les rebondissements se sont enchaînés à un rythme effréné.

Dans un match qui s’est transformé du tout au tout de la première à la deuxième demie, le CF Montréal a soutiré un verdict nul de 2-2 à Atlanta United en dépit du fait que le club montréalais ait fini la rencontre avec seulement neuf joueurs.

Pendant une séquence de 29 minutes de jeu à la deuxième mi-temps, les spectateurs ont eu droit à quatre buts, deux de chaque côté, dont un sur un penalty, et trois cartons rouges.

Deux de ces cartons rouges sont allés à la formation montréalaise, à Rudy Camacho et à Victor Wanyama, en moins de dix minutes.

« C’est le football. On prend le carton rouge, justifié. Après, c’est un match qui devient ouvert où les joueurs font preuve encore une fois de don de soi pour garder le résultat et avoir des occasions. C’est le football, c’est comme ça », a déclaré l’entraîneur-chef Wilfried Nancy lorsqu’il a été invité à décrire cette demi-heure de jeu fertile en rebondissements.

Malgré cela, les joueurs montréalais ont réussi à récolter un important point au classement contre une équipe qui n’a pas gagné à ses 12 dernières sorties.

Avec un peu de chance, le CF Montréal aurait toutefois pu signer la victoire sur un puissant tir de Zachary Brault-Guillard, qui a cependant donné sur la tige transversale, pendant la 89e minute.

Mason Toye et Camacho avaient donné une avance de 2-0 au CF Montréal. Josef Martinez et Marcelino Moreno, ce dernier sur un penalty, ont offert la réplique des visiteurs.

 

Martinez a fini la rencontre dans le vestiaire à la suite de son altercation avec Wanyama à la 82e minute, près du filet montréalais.

Le match marquait le retour sur le terrain du défenseur Kiki Struna, qui n’avait pas vu d’action depuis le 7 juillet.

Toutefois, dimanche soir prochain, alors que le CF Montréal rendra visite au D.C. United, Struna sera en congé forcé puisqu’il a reçu un cinquième carton jaune cette saison, à la 19e minute.

Il ne sera pas le seul à rater cette importante rencontre. Ce sera aussi le cas de Camacho et de Wanyama.

« Ça ne changera rien à notre approche. C’est malheureux de savoir qu’ils ne seront pas là, mais nous avons de la profondeur et nous avons confiance en quiconque viendra du banc », a déclaré Toye.

Peu de moments forts

 

Les adeptes du soccer défensif — s’il en existe — auraient été heureux après la première demie, car les deux formations n’ont provoqué que très peu de chances de marquer.

Et lorsqu’elles y parvenaient, les ballons touchaient rarement la cible.

Le moment fort de la première demie a été l’arrêt de James Pantemis du pied gauche sur un tir à bout portant de Moreno, à la 10e minute de jeu.

Ce fut le seul tir cadré des visiteurs en première demie en quatre tentatives.

 

De son côté, le CF Montréal a dirigé six ballons vers le filet de Brad Guzan pendant les 45 premières minutes de jeu. Seul Toye a touché la cible, à l’aide d’un tir peu vigoureux pendant le premier quart d’heure de jeu.

Toye a réveillé un peu tout le monde dans le stade en inscrivant son septième but de la saison à la 53e minute.

Une jolie passe de Joaquin Torres a ouvert la voie à Toye vers Guzan, qui n’a rien pu faire face à un tir bas, puissant et précis, dans le coin droit du filet.

C’est sans doute ce qu’il fallait pour finalement animer le jeu.

Dix minutes plus tard, Camacho a doublé l’avance de la formation montréalaise à la suite d’un coup de pied de coin de Djordje Mihailovic.

Les visiteurs n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot. Bien au contraire.

Martinez a d’abord ramené Atlanta United à un seul but du CF Montréal, à la 65e minute, à l’aide d’un puissant tir qui est passé à la gauche de Pantemis, qui n’y pouvait rien.

Puis, à la 73e minute, Camacho s’est vu montrer un carton rouge lorsqu’il a fait trébucher Martinez dans la surface de réparation.

Trois minutes plus tard, Moreno capitalisait sur le penalty accordé par l’arbitre sur la séquence.

Après le match, Nancy a avoué que le but de Martinez, seulement deux minutes après celui de Camacho, avait fait mal.

 

« Après, c’est la classique où on perd le momentum. Et après sur le deuxième but, on ne doit pas faire ça, tout simplement », a déclaré Nancy.

« Je tire quand même un coup de chapeau aux joueurs parce que terminer à neuf pendant pas mal de temps, repartir avec un point, c’est quand même bien. Ç’a été un cas d’école sur la dynamique de match, comment on a le contrôle du match et, sur une action, on perd le contrôle », a-t-il ajouté.

À voir en vidéo