Des espoirs de médaille font leur entrée en scène pour le Canada aux Jeux de Tokyo

Avec le deuxième temps le plus rapide des qualifications, la céiste Laurence Vincent-Lapointe se rend en demi-finales.
Photo: Darron Cummings Associated Press Avec le deuxième temps le plus rapide des qualifications, la céiste Laurence Vincent-Lapointe se rend en demi-finales.

Des espoirs de médaille canadiens ont fait leur entrée en scène mercredi, lors des Jeux olympiques de Tokyo, et ils n’ont pas déçu.

Damian Warner a entamé sa quête d’un titre olympique au décathlon de manière spectaculaire, dominant deux des trois premières épreuves de cette discipline.

Warner a d’abord égalé son record du monde au 100 mètres du décathlon en franchissant la ligne d’arrivée en 10,12 secondes. Il a ensuite établi un record olympique au saut en longueur au décathlon grâce à une distance de 8,24.

Warner a éprouvé plus de difficultés au lancer du poids, mais il mène après trois événements sur 10 à l’aide d’un total de 2966 points. Son compatriote canadien Pierce LePage suit en deuxième position, avec une récolte de 2773 points.

De bonnes positions en canoë

Les céistes Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent ont ensuite lancé un message fort à leurs adversaires lors des courses de canoë monoplace sur une distance de 200 mètres. Une première de l’histoire du programme olympique.

Lors de la troisième vague, Vincent a terminé au premier rang grâce à un temps de 46,391 secondes et elle s’est qualifiée pour les demi-finales.

Quelques instants plus tard, Vincent-Lapointe s’est rapidement propulsée en tête et elle a maintenu la première place pour rejoindre sa compatriote en demi-finales. La Québécoise a montré un chrono 45,408 secondes, le deuxième plus rapide des qualifications.

« Je suis satisfaite. Je ne savais pas à quoi m’attendre de mes compétitrices, mais je savais que j’avais une vague très forte. Je me suis concentrée sur moi. Je suis partie avec un bon départ. Dès le début, j’ai vu que j’avais pris un peu d’avance. Je me suis appliquée à demeurer forte jusqu’à la fin », a observé Vincent-Lapointe.

Seule autre femme en lice mercredi, la Néo-Écossaise Michelle Russell s’est qualifiée pour les demi-finales au K1500 mètres en terminant troisième de son quart de finale.

Pour bien suivre les JO de Tokyo

Du côté masculin, Nicholas Matveev a été le seul à avoir atteint les demi-finales de sa discipline, soit le K1200 mètres. Mark de Jonge a été exclu à la suite d’une troisième position en quarts de finale.

En K2 1000 mètres, le Québécois Vincent Jourdenais et son collègue de la Colombie-Britannique Brian Malfesi ont raté de justesse leur qualification vers les demi-finales. Le duo a ramé la distance en 3:15,736.

De retour sur le tremplin en demi-finale

La triple médaillée olympique Meaghan Benfeito s’est qualifiée pour la demi-finale au 10 mètres individuel, mais pas sa coéquipière Celina Toth.

Benfeito, âgée de 32 ans, médaillée de bronze à Rio en 2016 à cette épreuve, s’est classée au 5 rang.

La demi-finale sera présentée jeudi matin et les 12 meilleures auront rendez-vous pour la finale en après-midi.

La semaine dernière, Benfeito et sa coéquipière Caeli McKay ont terminé au pied du podium à l’épreuve synchro.

Pour bien suivre les JO de Tokyo



À voir en vidéo