La nageuse Kylie Masse remporte la médaille d'argent au 200 m dos

Kylie Masse (à droite) a terminé l'épreuve en 2:05,42.
Photo: Jeff Roberson Associated Press Kylie Masse (à droite) a terminé l'épreuve en 2:05,42.

Kylie Masse a une fois de plus montré qu’elle était à prendre au sérieux dans sa discipline et elle a remporté une deuxième médaille aux Jeux olympiques de Tokyo, samedi.

Après avoir gagné la médaille d’argent au 100 m dos, mardi, Masse a mis la main sur l’argent au 200 m dos, établissant au passage un record canadien.

L’Ontarienne de 25 ans a connu une course presque parfaite, menant après les 150 premiers mètres, mais elle perdu un peu de rythme dans le dernier droit, ce qui a permis à l’Australienne Kaylee McKeown de monter sur la plus haute marche du podium.

Masse a nagé la distance en 2:05,42, à seulement 74 centièmes de seconde de McKeown.

« Je sais que j’ai de hautes attentes envers moi-même, mais je suis très heureuse de monter une deuxième fois sur le podium aux Jeux olympiques », a affirmé Masse après la course.

Taylor Ruck, l’autre Canadienne qui participait à la course, a terminé au sixième rang, après avoir montré un temps de 2:08,24.

Masse aura l’occasion de compléter son tour du chapeau dimanche, quand elle prendra part à l’épreuve de relais 4x100 m quatre nages.

13 médailles en natation féminine

L’équipe de natation a fourni cinq des 13 médailles du Canada depuis le début des Jeux. Toutes les médailles du pays ont été remportées par des femmes, que ce soit en solo ou en équipe.

À l’épreuve masculine du 50 m style libre, Brent Hayden a été rapide, mais il a conclu les demi-finales au neuvième échelon, ratant de 4 centièmes de seconde une participation en finale.

Au tremplin de trois mètres, Jennifer Abel a fait preuve de constance et elle a accédé à la finale. Abel s’est hissée en troisième place grâce à un total de 341,40 points. Pamela Ware a pour sa part complètement raté son dernier plongeon et elle a été exclue de la finale de dimanche.

« J’étais trop en avant du tremplin, mes orteils ont dépassé le tremplin et si j’avais essayé le plongeon, le tremplin m’aurait projeté trop en avant et j’aurais pu me faire mal », a décrit Ware.

Début des épreuves d’athlétisme

Alors que les courses de natation au Centre aquatique de Tokyo tiraient à leur fin, les épreuves en athlétisme se mettaient en marche. La Canadienne Sage Watson, au 400 m haies, et son collègue Marco Arop, au 800 m, ont réussi à se qualifier pour les demi-finales dans leur discipline.

Un peu plus tard samedi, Andre De Grasse a survolé la compétition lors des qualifications du 100 m et il a montré un temps de 9,91 s, le meilleur de la journée. Gavin Smellie et Bismark Boateng n’ont pas réussi à se qualifier.

Au 100 m féminin, Crystal Emmanuel et Khamica Bingham ont été éliminées lors des demi-finales.

Pour bien suivre les JO de Tokyo

Lors des quarts de finale du tournoi de boxe féminine dans la catégorie des poids moyens, Tammara Thibeault a livré une bataille de tous les instants face à la Néerlandaise Nouchka Fontijn, mais elle a perdu par décision unanime. Agressive au premier round, la Québécoise de 24 ans a pris les devants sur la carte de quatre juges sur cinq. Elle n’a toutefois pas été en mesure de garder la cadence. Fontijn, médaillée d’argent des Jeux de Rio de Janeiro, a obtenu quatre pointages de 29-28 et un de 30-27. 

« Ça fait longtemps qu’elle se bat à ce niveau. C’est son expérience qui a pris le dessus [samedi], a analysé Thibeault. Le plan était de boxer à distance et de la forcer à venir vers moi. C’est ce que j’ai fait dans le premier round, mais je n’ai pas été capable de tenir jusqu’à la fin. »

Le parcours olympique mouvementé de l’équipe féminine de rugby à sept, tant sur le terrain qu’à l’extérieur, s’est terminé sur une belle victoire de 24 à 10 aux dépens du Kenya. Les Canadiennes ont terminé le tournoi en neuvième place.

Au club de golf Kasumigaseki, Mackenzie Hughes a ramené une carte de 65 points et Corey Conners a joué 66 pour faire une belle remontée au classement général après trois rondes. Les deux représentants de l’unifolié ont grimpé à égalité au 17e échelon, avec un pointage cumulatif de -7.

À l’épreuve de relais mixte en triathlon, le quatuor canadien composé de Joanna Brown, Alexis Lepage, Amélie Kretz et Matthew Sharpe a pris la 15e position, à 3:40 de la Grande-Bretagne, gagnante de la médaille d’or.

En huitièmes de finale de l’épreuve individuelle masculine en tir à l’arc, Crispin Duenas s’est incliné 6 à 2 contre l’Allemand Florian Unruh.



À voir en vidéo