L'équipe canadienne féminine remporte la médaille d'or en aviron en huit de pointe

L'équipe a remporté la troisième médaille d'or du Canada aux Jeux de Tokyo. 
Photo: Charly Triballeau Agence France-Presse L'équipe a remporté la troisième médaille d'or du Canada aux Jeux de Tokyo. 

Les journées se suivent et se ressemblent pour le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo, alors qu'une médaille remportée par des femmes et des quatrièmes places ont encore une fois marqué l'actualité, vendredi.

La septième journée de compétitions a commencé en force pour la délégation canadienne, quand les représentantes de l'unifolié ont décroché l'or au huit de pointe, en aviron, sur le Canal de la forêt de la mer.

Mais les choses se sont gâtées par la suite.

La nageuse Penny Oleksiak, championne olympique en titre, n'a pu monter sur le podium au 100 mètres style libre et a dû se contenter de la quatrième place, tandis que Rosie MacLennan, double championne olympique en titre en trampoline, est repartie du Centre de gymnastique d'Ariake sans médaille autour du coup.

Le Canada compte malgré tout 11 médailles remportées jusqu'à présent à Tokyo, soit trois d'or, trois d'argent et cinq de bronze.

Au lendemain de la médaille de bronze remportée en deux de pointe féminin sans barreur, l'équipe canadienne a dominé la finale A du huit de pointe d'un bout à l'autre pour procurer une autre médaille à leur pays.

«Nous avons décidé que la course d'aujourd'hui allait être notre meilleure. Nous savions que si nous offrions notre meilleure performance, nous pourrions probablement remporter l'or», a mentionné la membre de l'équipe canadienne Lisa Roman.

Il s'agissait de la première médaille d'or du Canada à cette épreuve depuis les Jeux olympiques de Barcelone, en 1992.

Quelques heures plus tard, au Centre aquatique de Tokyo, Oleksiak a établi un nouveau record canadien au 100 mètres style libre - épreuve qu'elle avait gagnée en 2016 - mais elle a tout de même été reléguée au quatrième rang par sept centièmes de secondes.

La nageuse de 21 ans devra donc encore patienter avant d'ajouter une septième médaille olympique à sa collection, ce qui ferait d'elle l'athlète canadienne la plus décorée de l'histoire des Jeux.

«[Le 100 mètres style libre] est de plus en plus rapide chaque année, a souligné Oleksiak. Ça me rend impatiente pour l'épreuve de 2024.»

Déceptions et gains

Puis, plus tard dans la journée, MacLennan n'a pu défendre ses titres remportés à Londres et Rio en trampoline, alors que son programme en finale lui a conféré le quatrième échelon.

La Torontoise de 32 ans s'est vu attribuer une note de 55,460 pour son dernier programme, mais elle était visiblement déçue après l'annonce de son résultat. Trois gymnastes – les trois qui sont finalement montées sur le podium – devaient toujours s'élancer quand son résultat a été dévoilé.

La journée de vendredi marquait aussi le début des compétitions d'athlétisme à Tokyo. Là aussi, le Canada a dû encaisser un coup dur, alors que Melissa Bishop-Nriagu n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales du 800 mètres.

Chez les messieurs, le Canada pourra toutefois compter sur la présence de deux athlètes au 3000 mètres steeple, grâce à deux bonnes performances de Matt Hughes et John Gay lors des qualifications.

Du côté des sports d'équipe, l'équipe canadienne de rugby à sept n'aura pas la chance de remporter de médaille, puisqu'elle ne s'est pas qualifiée pour les quarts de finale. La troupe canadienne s'est inclinée 31-0 contre la France lors de son troisième match.

Au volleyball masculin, le Canada a signé un gain important de 3-0 contre le Venezuela. L'équipe disputera son dernier match de la phase de groupes dimanche contre la Pologne.

De son côté, l'équipe féminine de soccer s'est qualifiée pour les demi-finales du tournoi grâce à une victoire aux tirs de barrage contre le Brésil.

Parmi les autres résultats chez les Canadiens, Drew Mechielsen a terminé huitième lors de la finale en BMX sprint et l'équipe de hockey a fait match nul 4-4 contre l'Afrique du Sud. Les plongeuses Jennifer Abel et Pamela Ware tentaient d'assurer leur place pour les demi-finales au trois mètres individuel.

À voir en vidéo