Savard et Paquette rentrent au Québec, Hoffman s'amène en renforts à l'attaque

Savard a remporté la coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay plus tôt en juillet.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Savard a remporté la coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay plus tôt en juillet.

David Savard aura de gros patins à remplir la saison prochaine, mais il est simplement heureux de rentrer au Québec.

Savard a signé un contrat de quatre saisons et 14 millions $ US avec le Canadien de Montréal peu de temps après l’ouverture du marché des joueurs autonomes mercredi, et il aura comme mandat de réduire les répercussions de la perte du capitaine Shea Weber.

« Nous sommes conscients que [Weber] est un gros morceau, qu’il est irremplaçable, mais David est un joueur similaire, qui peut jouer en infériorité numérique, a dit le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, en visioconférence. Il possède un bon gabarit, est intense et joue avec robustesse devant le filet. »

« Nous voulions garder le même profil dans notre top-4 qui nous a donné du succès en séries. Je vois David combler la perte de Shea à ce niveau-là. »

Le Tricolore a obtenu des renforts à l’attaque en fin d’après-midi en s’entendant avec l’ailier Mike Hoffman pour quatre saisons et 13,5 millions. Plus tôt dans la journée, il avait également accordé un contrat d’une saison et 950 000 $ à l’attaquant Cédric Paquette, en plus de conclure une entente d’une saison et 750 000 $ avec le défenseur Chris Wideman.

Pour sa part, Savard, qui a remporté la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay plus tôt en juillet face au Canadien, était enjoué à l’idée de revenir jouer plus près de chez lui.

« D’autres équipes se sont présentées, mais l’offre du Canadien était la meilleure option pour revenir proche de la maison et voir nos familles plus souvent », a déclaré Savard, qui est natif de Saint-Hyacinthe, mais qui habite la région de Québec.

« J’ai grandi en regardant le Canadien. Je ne pouvais pas laisser passer ça. J’étais content de rejoindre le Canadien, peu importe le salaire, a-t-il ajouté. Quand j’ai reçu une offre, j’ai immédiatement dit oui. »

Âgé de 30 ans, Savard écoulait la dernière saison d’un contrat de cinq ans lui rapportant un salaire moyen annuel de 4,25 millions. Son nouveau salaire moyen annuel de 3,5 millions est le même que celui de Ben Chiarot et de Joel Edmundson.

J’ai grandi en regardant le Canadien. Je ne pouvais pas laisser passer ça. J’étais content de rejoindre le Canadien, peu importe le salaire.

 

« Nous voulions offrir le même montant à David et il a accepté, a souligné Bergevin. Ça prouve qu’il veut faire partie de l’organisation du Canadien et qu’il est prêt à jouer dans un marché qui aime les francophones. Je suis content de ça. »

Des Québécois

Paquette était tout aussi heureux que Savard à l’idée d’enfiler les couleurs du Canadien.

« Pour un petit gars de Gaspé, c’est vraiment énorme, a affirmé Paquette. Mon agente avait parlé à d’autres équipes. Dans ma tête, c’était ici que je voulais jouer. »

De son côté, Bergevin a affirmé que ce n’était qu’une coïncidence si le Canadien avait mis la main sur deux Québécois via le marché des joueurs autonomes seulement quatre jours après en avoir sélectionné trois lors du repêchage de la LNH. Tout ça après que le Canadien eut disputé la première rencontre de son histoire sans un seul joueur natif du Québec dans sa formation le 10 mai dernier.

« Nous sommes conscients de la situation, a rappelé Bergevin. Ce match-là sans Québécois, Jo [Drouin] n’était pas disponible et Phil [Danault] était blessé. C’était le premier match et ça peut arriver. Ce n’était pas par manque de respect envers les partisans. »

« Mon rôle est d’assembler la meilleure équipe possible. Et s’il est possible d’amener des joueurs d’ici, tant mieux. »

L’arrivée de Savard survient moins d’une semaine après que Bergevin eut confirmé que Weber devrait rater l’ensemble de la prochaine saison. La carrière de Weber pourrait être compromise en raison d’une accumulation de blessures au cours des dernières campagnes.

Savard a inscrit un but et cinq aides en 54 rencontres la saison dernière avec les Blue Jackets de Columbus et le Lightning. Il totalise 41 buts et 125 aides en 611 matchs en carrière dans la LNH.

Il a insisté pour dire qu’il n’allait pas changer son style dans l’espoir de remplacer Weber.

« Si Shea était en bonne santé, peut-être que la situation aurait été différente, peut-être [que le Canadien] ne serait pas venu vers moi aussi rapidement et de manière aussi agressive », a souligné Savard.

« [Le Canadien] recherchait un défenseur pour travailler fort dans le fond de son territoire. Je peux jouer en désavantage numérique et bloquer des tirs, a ajouté Savard. Je l’ai fait à Columbus et Tampa. Je vais maintenant le faire avec le Canadien. Je n’essaierai pas d’être Shea Weber. Je veux simplement travailler fort et aider l’équipe à atteindre les séries. »

Le Canadien a aussi perdu les services du défenseur droitier Cale Fleury lors du repêchage d’expansion du Kraken de Seattle.

Pour sa part, Paquette a remporté la Coupe Stanley avec le Lightning en septembre 2020, puis il a été échangé aux Sénateurs d’Ottawa avant le début de la dernière campagne. Il est ensuite passé aux Hurricanes de la Caroline le 13 février.

« Je ne veux pas changer mon rôle. Je suis un gars de quatrième trio », a admis Paquette, qui célébrera son 28e anniversaire de naissance le 13 août.

Un buteur

Hoffman, qui est âgé de 31 ans, devrait avoir un impact un peu plus important au sein de l’attaque du Canadien. Il a six saisons d’au moins 20 buts à son palmarès et a récolté 17 buts et 19 aides en 52 parties avec les Blues de St. Louis l’hiver dernier.

Il a fait sa place dans la LNH avec les Sénateurs en 2014-2015, quand il a récolté 27 buts et 21 aides en 78 rencontres. Cependant, son séjour dans la capitale canadienne a pris fin à la suite d’une histoire de harcèlement entre sa copine et la conjointe du défenseur Erik Karlsson, qui était alors capitaine de l’équipe.

Finalement, Wideman a passé la dernière saison avec le Torpedo Nijni Novgorod, dans la Ligue continentale de hockey. L’arrière droitier a récolté neuf buts et 32 aides en 59 matchs avec l’équipe russe.

Son dernier match dans la LNH remonte au 5 janvier 2019. Il en totalise 181 en carrière dans la LNH et il est âgé de 31 ans.

Le Canadien a aussi accordé des contrats à deux volets à l’attaquant Jean-Sébastian Dea et au défenseur Louis Belpedio mercredi.

La fin des emplettes ?

Bergevin n’a pas voulu se mettre le pied dans la bouche en confirmant ou non s’il avait fini ses emplettes en prévision de la prochaine saison. D’ailleurs, c’est après sa visioconférence que la nouvelle concernant l’embauche de Hoffman est sortie.

Il avait auparavant admis qu’il aimerait ajouter un défenseur qui excelle dans la relance, mais avait ajouté que les options sur le marché présentement n’étaient pas particulièrement intéressantes, en raison notamment des contraintes liées au plafond salarial.

Mardi, le Canadien avait également consenti une prolongation de contrat de quatre saisons et 13,6 millions à l’attaquant Joel Armia.

Bergevin a indiqué avoir fait une offre à Corey Perry, qui a joué un rôle de meneur à sa première saison avec le Canadien l’hiver dernier. Le vétéran âgé de 36 ans avait également dit lors du bilan de fin de saison qu’il aimerait revenir avec le Tricolore.

À voir en vidéo