Le Canadien ne protège pas Carey Price en vue du repêchage d’expansion du Kraken

Plusieurs journalistes de hockey ont soulevé samedi soir que Carey Price avait accepté de lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne

Plusieurs journalistes de hockey ont soulevé samedi soir que Carey Price avait accepté de lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion.

Le gardien étoile Carey Price n’a pas été protégé par le Canadien de Montréal en vue du repêchage d’expansion du Kraken de Seattle.

La liste du Canadien, composée de sept attaquants, trois défenseurs et un gardien, a été dévoilée dimanche matin, à trois jours du repêchage d’expansion de la LNH.

Le Tricolore a préféré cette option plutôt que celle demandant la protection de huit patineurs, toutes positions confondues.

Les attaquants Josh Anderson, Joel Armia, Jake Evans, Brendan Gallagher, Jesperi Kotkaniemi, Artturi Lehkonen et Tyler Toffoli, les défenseurs Ben Chiarot, Joel Edmundson et Jeff Petry ainsi que le gardien Jake Allen n’ont pas été rendus disponibles pour le Kraken, la 32e équipe de la LNH qui fera son entrée l’automne prochain.

Outre Price, les attaquants Paul Byron et Jonathan Drouin ainsi que les défenseurs Shea Weber et Brett Kulak sont les joueurs encore sous contrat pour la prochaine saison qui n’ont pas été protégés par le Bleu-blanc-rouge.

Plusieurs journalistes de hockey ont soulevé samedi soir que Price avait accepté de lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion.

Dans ce processus, chaque équipe de la LNH devait rendre disponible l’un de ses gardiens. Le Canadien a donc décidé de protéger Allen, après des discussions avec le directeur général Ron Francis pour que le Kraken ne le sélectionne pas.

Le repêchage d’expansion de la LNH se déroulera le 21 juillet. Le Kraken devra sélectionner un joueur de chaque formation de la ligue, à l’exception des Golden Knights de Vegas. Les Golden Knights ont été exempts, car ils sont eux aussi passés par ce processus en 2017.

À voir en vidéo