Le soccer et le tennis de retour à Montréal

La relance du sport professionnel devant spectateurs à Montréal devrait se poursuivre avec le soccer de la MLS et le tennis féminin au cours des prochaines semaines.
Photo: Thibault Camus Associated Press La relance du sport professionnel devant spectateurs à Montréal devrait se poursuivre avec le soccer de la MLS et le tennis féminin au cours des prochaines semaines.

Après le Canadien au Centre Bell pendant les récentes séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, la relance du sport professionnel devant spectateurs à Montréal devrait se poursuivre avec le soccer de la MLS et le tennis féminin au cours des prochains jours et des prochaines semaines.

Dans un intervalle d’environ trois heures mercredi après-midi, les dirigeants du CF Montréal et de Tennis Canada ont annoncé la présentation d’événements où on pourrait accueillir jusqu’à 5000 spectateurs dans les gradins en même temps.

« Ce que je peux vous dire, avec confiance aujourd'hui, c'est que l'Omnium Banque Nationale aura lieu du 7 au 15 août prochain. Parce qu'on n'a pas toujours été complètement certain de ça », a admis Eugène Lapierre, directeur du tournoi en visioconférence en début d'après-midi.

Le tournoi de Montréal devrait rassembler neuf joueuses du top-10, dont la Canadienne Bianca Andreescu, cinquième au monde et championne de la plus récente édition, en 2019 à Toronto.

La numéro un mondiale Ashleigh Barty doit également être de la partie, tout comme la Montréalaise Leylah Fernandez, grâce à un laissez-passer des organisateurs.

5000
C’est le nombre de spectateurs qui pourront être admis dans les gradins.

Puis, en milieu d'après-midi, ce fut au tour du CF Montréal d'annoncer, conjointement avec la MLS, qu'il pourra accueillir le FC Cincinnati au stade Saputo samedi soir.

Cette annonce, note-t-on, dans le communiqué, «fait suite à une mise à jour de la santé publique par rapport à la frontière canado-américaine qui a été mise en place par le gouvernement fédéral le 5 juillet dernier».

 

Pour l'instant, l'autorisation ne va pas au-delà de ce match. Après le 17 juillet, la partie suivante du CF Montréal à domicile aura lieu le 4 août contre Atlanta.

Protocoles en place

Lors de leurs annonces respectives, autant Tennis Canada que le CF Montréal ont insisté sur les protocoles en place.

« Le FC Cincinnati sera soumis à un rigoureux protocole de la santé publique. Les joueurs, les entraîneurs et le personnel technique ayant reçu leur double vaccination contre la Covid-19 n’auront pas l’obligation de faire une quarantaine. Ce protocole inclut aussi un dépistage avant le déplacement au Canada, ainsi qu’à l'arrivée à Montréal », mentionne le communiqué qu'a envoyé la formation montréalaise.

De son côté, Tennis Canada a qualifié le protocole proposé de « solide ».

« En gros, notre protocole de santé et de sécurité prévoit que toutes les joueuses, leur entourage, les officiels, les techniciens de télé, tout le monde qui vient de l'étranger seront testés dès leur arrivée à Montréal. Et dès réception d'un résultat négatif, ils seront libres de circuler mais dans un environnement fermé et contrôlé entre l'hôtel exclusif et le site de la compétition, soit le stade IGA », a expliqué Lapierre, tout en ajoutant que d'autres tests seront menés tous les trois jours.

Selon Lapierre, ces mesures vont garantir qu'aucun participant à l'événement va entrer en contact avec la population locale.

Le directeur du tournoi a aussi indiqué que le protocole soumis avait reçu l'aval de la Direction de la santé publique du Québec et de la Santé publique de Montréal.

« Nous n'avons besoin que d'une dernière approbation, et c'est de l'Agence de la Santé publique du Canada. Mais tout ce que nous entendons regarde bien, tout est positif », a affirmé Lapierre.

« C'est pourquoi nous sommes très confiants. On se sent un peu comme si on menait 5-0 dans le troisième set, par exemple, a-t-il illustré. Ce n'est qu'une question de temps avant que l'on ait la confirmation finale de l'Agence canadienne. »

Court central seulement

Autre point commun dans les annonces des deux organisations: la possibilité d'accueillir jusqu'à 5000 personnes dans les gradins, selon les directives de la Santé publique.

En fait, dans le cas du tennis, ce sera un maximum de 5000 spectateurs lors de chacune des séances journalières, mais autour d'un seul terrain, a précisé Eugène Lapierre.

« On va donc vouloir concentrer tous les amateurs dans le court central uniquement, de façon à créer l'ambiance maximale, la meilleure ambiance possible et aussi pour éviter les occasions de contacts entre les visiteurs et le public. »

Au passage, Lapierre a annoncé que les billets sont dorénavant disponibles pour le public en général.

Dans le cas du match du CF Montréal, samedi, les billets seront accessibles pour les détenteurs d'abonnements saisonniers en exclusivité.

Soulagement

Les dirigeants des deux organisations étaient évidemment heureuses de faire part de ces annonces.

« Le Club accueille cette nouvelle avec beaucoup d'enthousiasme et d’engouement, puisque ce sera une première au stade Saputo depuis le 9 septembre 2020. Les derniers mois ont été très difficiles pour nos joueurs et notre personnel qui ont dû s’exiler, mais ils ont fait preuve d’une résilience hors du commun », a déclaré le président et chef de la direction du CF Montréal, Kevin Gilmore, par voie de communiqué.

« Nous travaillons étroitement avec la ligue, les deux autres équipes canadiennes et les différentes autorités gouvernementales depuis plusieurs mois afin de pouvoir jouer à Montréal. On espère que c’est un pas de plus vers un retour complet », a ajouté Gilmore.

Dans le cas de Lapierre, la nouvelle fait d'autant plus plaisir que pendant un certain moment, on a craint une répétition du scénario de 2020.

« Notre premier sentiment, c'est qu'on est super content parce que pendant une très grande partie de l'année, on ne pensait pas pouvoir tenir le tournoi. Mais vu la situation au Québec et au Canada qui s'est améliorée, on a commencé à penser que ça pouvait avoir lieu, et là, on est content », a affirmé Lapierre.

« On est content des annonces gouvernementales qui vont nous permettre de tenir le tournoi, l'approbation des autorités médicales sur notre protocole, on est content de pouvoir accueillir des spectateurs, a-t-il enchaîné. Pour nous, sur papier, on avait prévu tenir le tournoi sans spectateurs pour être capables d'offrir le spectacle, d'aller chercher peut-être le plus de revenus qu'on pouvait aller chercher avec les commanditaires, les droits de télévision et ainsi de suite. Mais maintenant qu'on est capable d'avoir des spectateurs - on a commencé avec 3500 ensuite, c'est monté à 5000, alors on est content de ce côté-là. »

À voir en vidéo