Tadej Pogacar, meneur du Tour de France, bat ses rivaux dans les Pyrénées

Tadej Pogacar, maillot jaune, n’a jamais eu l’air trop préoccupé, alors qu’il était impliqué dans une lutte à trois vers le fil d’arrivée, sous les encouragements soutenus des spectateurs massés sur la montagne.
Photo: Christophe Ena Associated Press Tadej Pogacar, maillot jaune, n’a jamais eu l’air trop préoccupé, alors qu’il était impliqué dans une lutte à trois vers le fil d’arrivée, sous les encouragements soutenus des spectateurs massés sur la montagne.

Tadej Pogacar a déjà dit que ce serait la pire journée du Tour de France. Et il avait l’air de trouver ça facile.

Le meneur au classement cumulatif a devancé ses rivaux au fil d’arrivée et resserré son emprise sur le titre du Tour de France après s’être adjugé la 17e étape, mercredi, dans les Pyrénées.

Le cycliste de 22 ans a lancé une attaque à environ 8,5 km de l’arrivée dans le col de Portet, dépassant rapidement le meneur jusque-là de l’étape, Anthony Perez, en route vers la victoire à 2215 m au-dessus du niveau de la mer — l’arrivée la plus élevée cette année à la Grande Boucle.

Jonas Vingegaard est demeuré dans la roue de Pogacar et Richard Carapaz a suivi derrière, mais Rigoberto Uran, qui était jusqu’ici deuxième au classement général, n’a pu garder le rythme et a dégringolé au quatrième rang de la compétition.

David Gaudu a préservé les espoirs qu’un cycliste français puisse célébrer, à l’occasion de la fête nationale française.

Pogacar n’a jamais eu l’air trop préoccupé, alors qu’il était impliqué dans une lutte à trois vers le fil d’arrivée, sous les encouragements soutenus des spectateurs massés sur la montagne.

L’Ontarien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a terminé au 34e rang, à 15:29 de Pogacar, tandis que ses compatriotes québécois Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation) et Hugo Houle (Astana) finissaient 74e et 80e, respectivement.

Première victoire depuis le maillot jaune

Il s’agissait de la première victoire d’étape de Pogacar depuis qu’il s’est emparé du maillot jaune, lors de la huitième étape.

Le champion en titre du Tour de France a creusé l’écart en tête du classement à 5:39 devant Vingegaard. Carapaz est troisième, à quatre secondes supplémentaires.

Pour sa part, Woods est maintenant 27e au classement cumulatif, tandis que Houle et Boivin suivent aux 63e et 105e échelons, dans cet ordre.

Jeudi, les cyclistes se mesureront pour une dernière fois aux Pyrénées avant d’entreprendre un voyage final sur du plat, qui culminera dimanche sur les Champs-Élysées, à Paris. La 18e étape, qui se mettra en branle à Pau, sera ponctuée de l’ascension du célèbre col de Tourmalet, avec un autre fil d’arrivée situé en altitude.

À voir en vidéo