Le Canadien Michael Woods s’empare du maillot à pois au Tour de France

Victime d’une chute lors d’une descente, Michael Woods a tout de même réussi à rattraper le groupe du devant pour la dernière ascension de la journée.
Photo: Christophe Ena Associated Press Victime d’une chute lors d’une descente, Michael Woods a tout de même réussi à rattraper le groupe du devant pour la dernière ascension de la journée.

Le Canadien Michael Woods a survécu à une chute lors de la 14e étape du Tour de France samedi pour mettre la main sur le maillot à pois du leader du classement du Roi de la Montagne.

Woods a terminé au cinquième rang de l’étape de 183,7 km, à 70 secondes du vainqueur, le Néerlandais Bauke Mollema, auteur d’un chrono de 4 heures 16 minutes 16 secondes.

Hugo Houle a pris le 56e échelon, tandis que Guillaume Boivin s’est classé 119e.

Au classement général, Woods pointe au 26e rang, à 55 minutes 15 secondes du Slovène Tadej Pogacar.

Ce dernier détient une avance de plus de quatre minutes sur le Français Guillaume Martin, qui est passé de la neuvième à la deuxième place au classement général.

Houle occupe le 58e rang et Boivin, le 95e.

Par ailleurs, Woods totalise 54 points au classement du Roi de la Montagne, quatre de plus que le Colombien Nairo Quintana.

Premier maillot pour Israel Start-Up Nation

Woods a rejoint une échappée tardive et, en cours de route, amassé des points pour procurer à son équipe, Israel Start-Up Nation, le premier maillot de son histoire au Tour de France.

« C’est un rêve qui se réalise », a déclaré l’Ottavien de 34 ans. Victime d’une chute lors d’une descente, il a tout de même réussi à rattraper le groupe du devant pour la dernière ascension de la journée.

Woods a mérité un point au sommet de la Côte de Galinagues pour prendre l’avance au classement du Roi de la Montagne. Il est le deuxième cycliste canadien à porter le maillot à pois, après Alex Stieda en 1986.

Pogacar a conservé le maillot jaune depuis qu’il a pris le contrôle de la course lors de la huitième étape, dans les Alpes.

Alors que Primoz Roglic, deuxième au Tour de France en 2020, et d’autres aspirants potentiels ne sont plus dans la course, Pogacar n’a rencontré aucune difficulté à protéger son avance au classement général au cours de la dernière semaine.

De son côté, Mollema a signé une deuxième victoire d’étape en carrière au Tour de France lorsqu’il s’est échappé lors de la descente qui a suivi la quatrième des cinq ascensions de l’itinéraire de samedi. Mollema avait également gagné une étape en 2017.

Il a couru en solitaire pendant les 42 derniers kilomètres et franchi la ligne d’arrivée 64 secondes avant l’Autrichien Patrick Konrad et le Colombien Sergio Andres Higuita.

À voir en vidéo