Les Jeux de Tokyo pourraient se dérouler dans un pays en état d’urgence

Le premier ministre Yoshihide Suga a rencontré des ministres clés pour discuter des mesures contre le virus. Il envisagerait de rétablir l’état d’urgence dans la capitale jusqu’au 22 août. Les Jeux olympiques vont se terminer le 8 août.
Photo: Kazuhiro Nogi Agence France-Presse Le premier ministre Yoshihide Suga a rencontré des ministres clés pour discuter des mesures contre le virus. Il envisagerait de rétablir l’état d’urgence dans la capitale jusqu’au 22 août. Les Jeux olympiques vont se terminer le 8 août.

La flambée des cas de COVID-19 à Tokyo a atteint un sommet en deux mois, ce qui garantit presque que le gouvernement japonais déclarera un nouvel état d’urgence qui commencerait la semaine prochaine, et qui se poursuivrait pendant toute la durée des Jeux olympiques, qui vont débuter le 23 juillet.

Un nouvel état d’urgence pourrait entraîner une interdiction de recevoir des supporters locaux. Cette décision est attendue vendredi, alors que les organisateurs des Jeux rencontreront le CIO et d’autres intervenants. Le président du CIO, Thomas Bach, doit d’ailleurs arriver à Tokyo jeudi. Il sera en isolement durant trois jours, dans un hôtel cinq étoiles.

Le quasi-état d’urgence actuel prendra fin dimanche. Tokyo a signalé 920 nouveaux cas mercredi, contre 714 mercredi dernier. Il s’agit du total le plus élevé depuis les 1010 cas signalés le 13 mai.

Le premier ministre Yoshihide Suga a rencontré des ministres clés pour discuter des mesures contre le virus. Il envisagerait de rétablir l’état d’urgence dans la capitale jusqu’au 22 août. Les Jeux olympiques vont se terminer le 8 août.

Suga n’a pas confirmé le rapport mais a noté la recrudescence des cas à Tokyo et s’est engagé à « faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher la propagation des infections ». Il prendra une décision jeudi, après avoir consulté des experts.

Des estrades désertes

 

Il est connu depuis des mois que les supporters venant de l’étranger ne pourront pas assister aux JO. Il y a deux semaines, les organisateurs et le CIO ont permis la présence de partisans locaux jusqu’à 50 % de la capacité des sites, sans que cela dépasse 10 000 personnes.

La flambée des cas signifie probablement que les compétitions auront lieu sans public, par contre.

 

« Les infections augmentent et tous au pays doivent en comprendre fermement la gravité », a déclaré aux journalistes le Dr Shigeru Omi, l’un des principaux conseillers médicaux du gouvernement.

Il a exhorté les autorités à prendre rapidement des mesures strictes avant les Jeux olympiques, à l’approche des vacances d’été.

Gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike s’attend à ce que le gouvernement déclare l’état d’urgence à Tokyo, un quatrième pour la capitale depuis le début de la pandémie, au début de l’année dernière.

Les Jeux olympiques vont de l’avant contre la plupart des avis médicaux, en partie parce que le report de 15 mois a bloqué les flux de revenus du CIO.

Il tire près de 75 % de ses revenus de la vente de droits de diffusion, et les estimations suggèrent qu’il perdrait entre 3 et 4 milliards $ si les JO étaient annulés.

Le Japon a enregistré environ 810 000 cas et près de 14 900 décès. Seuls 15 % des Japonais sont complètement vaccinés, ce qui reste faible contre 47,4 % aux États-Unis, et près de 50 % en Grande-Bretagne.

À voir en vidéo