Shapovalov s’impose, Auger-Aliassime s’incline

L’Ontarien, 10e tête de série, a disposé du Russe Karen Khachanov 6-4, 3-6, 5-7, 6-1 et 6-4 au bout d’un marathon de trois heures et 26 minutes.
Photo: Alastair Grant Associated Press

L’Ontarien, 10e tête de série, a disposé du Russe Karen Khachanov 6-4, 3-6, 5-7, 6-1 et 6-4 au bout d’un marathon de trois heures et 26 minutes.

L’Ontarien Denis Shapovalov a accédé aux demi-finales du tournoi de Wimbledon, mercredi, disposant de Karen Khachanov au bout d’un marathon de trois heures et 26 minutes. Son compatriote, le Québécois Félix Auger-Aliassime, a toutefois été éliminé.

Shapovalov se retrouve ainsi dans le carré d’as d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière grâce à un gain de 6-4, 3-6, 5-7, 6-1 et 6-4 sur son opposant russe. Son meilleur résultat précédent en Grand Chelem avait été réalisé l’an dernier, lorsqu’il avait accédé aux quarts de finale des Internationaux des États-Unis.

Shapovalov, 10e tête de série, a décoché 17 as pendant ce match et a remporté 86 % des points avec sa première balle, compensant ainsi son étonnant total de 10 doubles fautes.

Le tennisman âgé de 22 ans, qui est originaire de Richmond Hill en Ontario, a réussi 59 coups gagnants, contre 31 pour Khachanov. Il a aussi converti cinq de ses 19 balles de bris sur la pelouse du court no 1.

Le dernier bris est survenu lorsque le match était à égalité 4-4 en cinquième manche. Shapovalov a converti sa quatrième balle de bris du jeu lorsque le coup droit de la 25e tête de série s’est révélé trop long.

« Je savais que ce serait un match difficile contre Karen, a commenté Shapovalov. Nous nous étions déjà affrontés et ç’a été très difficile, physiquement aussi. Je savais qu’il jouait bien [jusqu’ici], et pour être franc, j’avais l’impression qu’il jouait mieux que moi pendant une bonne partie du match. »

« Tout fonctionnait pour lui, donc à la quatrième manche j’ai essayé de m’avancer dans le terrain et d’être plus agressif. J’avais l’impression qu’il était un peu plus fatigué au quatrième set, donc j’ai sauté sur l’occasion », a-t-il poursuivi.

Le représentant de l’unifolié aura maintenant rendez-vous avec le favori du tournoi, Novak Djokovic. Le Serbe a gagné ses six derniers matchs contre Shapovalov — il avait gagné le plus récent 7-5, 7-5 en phase de groupes de la Coupe ATP à Melbourne, en Australie, en janvier dernier.

« C’est le meilleur joueur au monde, mais tout est possible », a dit Shapovalov en entretien d’après-match. « La première chose qu’on va voir au tableau indicateur vendredi, c’est 0-0. Rien d’autre ne compte », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Djokovic a qualifié Shapovalov de tête d’affiche de la prochaine génération de grandes vedettes du tennis masculin. « Il n’a peut-être pas gagné beaucoup de gros matchs ces dernières années [mais] on dirait qu’il a acquis de la maturité, a dit Djokovic. On pouvait s’attendre à ça de la part d’un joueur aussi complet que lui. »

« Il a un très gros service, c’est un gaucher — c’est toujours difficile d’affronter un gaucher sur une surface de jeu rapide —, et il est à l’aise lorsqu’il monte au filet. Il a amélioré sa mobilité, et à cause de ça il commet probablement moins d’erreurs, ce qui nuisait à son jeu jusqu’ici », a ajouté le « Djoker ».

« Il te laisse très peu de chances lorsqu’il est au service, surtout sur le gazon », a résumé Djokovic.

Auger-Aliassime éliminé

Le tournoi est toutefois terminé pour Félix Auger-Aliassime, 16e tête de série. Le Québécois s’est incliné 6-3, 5-7, 7-5 et 6-3 devant Matteo Berrettini, 7e tête de série. Berrettini n’avait jamais atteint les demi-finales à Wimbledon. Son prochain opposant sera Hubert Hurkacz (18e), qui a défait Roger Federer 6-3, 7-6 (7/4), 6-0 .

« C’est fou, a dit le vainqueur sur le court, après la rencontre. J’espère que vous avez apprécié le match.

« Félix est probablement l’un de mes plus grands amis sur le circuit, alors ce n’est jamais facile de jouer contre lui. » L’Italien de 25 ans a eu besoin de sept balles de set pour remporter la première manche, où il a mené 5-1.

Le Canadien a gagné le 12e jeu de la deuxième manche à zéro, après un bris à 5-5. Berrettini a fini par prendre le contrôle à l’aide de son sixième bris, tôt en quatrième manche.

À voir en vidéo