Les Bucks ont rendez-vous avec les Suns en finale

Aucun joueur des deux formations n’a déjà été sacré champion de la NBA.
Photo: Aaron Gash Associated Press Aucun joueur des deux formations n’a déjà été sacré champion de la NBA.

Les deux matchs entre les Bucks de Milwaukee et les Suns de Phoenix cette saison ont été presque identiques. Les deux se sont terminés avec pointage élevé, ils ont été serrés jusqu’à la fin et ils se sont conclus par une victoire par un point des Suns.

Chaque fois, Devin Booker a donné la victoire à son équipe avec un lancer franc. Mais il y avait aussi ceci : les Suns n’ont jamais su arrêter Giannis Antetokounmpo.

Maintenant, les Bucks et les Suns se retrouvent en finale de la NBA, mais l’état de santé d’Antetokounmpo laisse planer bien des doutes.

La confrontation qui s’amorcera mardi soir, à Phoenix, clôturera une saison marquée par la pandémie de COVID-19, un calendrier condensé et de nombreuses blessures à des joueurs vedettes, dont Antetokounmpo et Chris Paul, des Suns.

Paul est de retour au jeu et il participera à la première finale de la NBA de sa carrière. Quant à lui, Antetokounmpo espère avoir la même chance.

Le double joueur par excellence de la NBA a amassé en moyenne 40 points par match et maintenu un pourcentage de réussite de tirs de 60 % contre les Suns cette saison, mais il a été tenu à l’écart de la fin de la série finale de l’Est en raison d’une hyperextension du genou gauche dont il a été victime lors du quatrième match.

Les Bucks ont malgré tout remporté les deux duels suivants sans leur joueur étoile pour éliminer les Hawks d’Atlanta en six matchs.

« C’est une situation que l’on évalue quotidiennement dans son cas », a expliqué l’entraîneur-chef des Bucks, Mike Budenholzer, après la victoire de 118-107 de son équipe qui a envoyé les Hawks en vacances, samedi.

« Nous ferons une mise à jour lorsque ce sera approprié, a-t-il ajouté. Il y a des discussions entre lui et moi, discussions qui resteront privées, et nous verrons où il en sera chaque jour. »

Les Bucks ont plié l’échine 125-124 contre les Suns à Phoenix le 10 février, avant de s’incliner 128-127 en prolongation lors d’un duel présenté à Milwaukee le 19 avril.

Ils ont remporté leur seul titre de la NBA en 1971, tandis que leurs prochains adversaires seront en quête d’un premier titre. La dernière présence en finale des Suns remonte à 1993.

En plus d’avoir l’avantage du terrain pour la finale, les Suns arriveront plus reposés lors du premier duel, mardi. Ils ont éliminé les Clippers de Los Angeles en six matchs également, mais cette série a pris fin mercredi, trois jours plus tôt que la finale de l’Est.

Aucun joueur des deux formations n’a déjà été sacré champion de la NBA. Jae Crowder a atteint la finale la saison dernière avec le Heat de Miami, avant de se joindre aux Suns l’été dernier.

« Je savais que cette équipe avait du potentiel, a souligné Crowder. Je savais jusqu’où nous pourrions nous rendre et quel niveau de jeu nous pouvions atteindre. Je savais que c’était un groupe spécial qui avait l’occasion d’accomplir quelque chose d’unique. »

Les Suns auront finalement cette chance, tout comme les Bucks. Les deux équipes ne sont plus qu’à quatre victoires de soulever le trophée Larry O’Brien.

À voir en vidéo