Les partisans du Canadien remplis d’espoir

Des centaines de partisans sont réunis pour encourager leurs favoris partout au Québec.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Des centaines de partisans sont réunis pour encourager leurs favoris partout au Québec.

L’espoir illuminait le visage des partisans du Canadien de Montréal réunis au centre-ville, lundi soir, après la victoire de leur équipe face au Lightning de Tampa Bay.

Pour la deuxième fois en deux matchs, le Quartier des spectacles prenait des allures de festival alors que des milliers de partisans se rassemblaient, souvent sur des chaises, dans l’espoir d’assister à une première victoire du Tricolore en finale de la Coupe Stanley.

Devant le Centre Bell, plusieurs centaines de personnes se massaient devant des écrans à peine visibles pour partager ce moment.

Tout au long de la rencontre, les bons coups du Canadien provoquaient presque à tout coup des rumeurs enthousiastes. Les succès de l’équipe adverse : des huées. Le numéro 31 a récolté le plus de scansions. « Carey ! Carey ! Carey ! », hurlait la foule à chaque arrêt spectaculaire.

En fin de première période, Josh Anderson a fait bondir tous ces supporteurs en inscrivant le premier but de la rencontre. Le deuxième tiers fut moins réjouissant, le joueur de centre du Lightning, Barclay Goodrow, égalisant la marque après un habile jeu de passe de ses coéquipiers. Une réplique de chaque côté plus tard et le match se transportait en prolongation. C’est finalement Josh Anderson qui a tranché en jouant les héros.

Ce fut alors l’explosion de joie au centre-ville. Des cris fusaient de toute part et l’on s’époumonait à chanter les louanges des Glorieux. « Canadien en 7 ! », pouvait-on entendre à répétition.

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

« Il y a de l’espoir ! Il y a encore une chance », s’enthousiasmait après la rencontre Jarris Jantzi, venu d’Ontario pour encourager les Canadiens. « Je suis extrêmement nerveux, mais on peut encore revenir ! »

Dans cette foule bigarrée, on était venu de loin pour célébrer cette victoire. Christine Abraham affirme avoir roulé durant 26 heures, à partir du Labrador, pour participer aux célébrations dans la métropole. Son frère, un vrai mordu, a payé 6000 dollars pour assister au match dans le domicile des Canadiens. « On le sent bien ce soir. On n’est pas venu pour rien », raconte-t-elle, tout sourire.

La partie n’était pas encore terminée que des dizaines de gendarmes faisaient sentir leur présence. Quelques minutes à peine après le but victorieux, des cortèges de policiers, sifflets à l’appui, ont forcé l’évacuation du quadrilatère jouxtant le Centre Bell.

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Les partisans survoltés ont prolongé la fête sur le boulevard René-Lévesque, éclatant des feux d’artifice et criant leur joie. Les célébrations ont duré une petite heure avant que les agents du SPVM ne rappliquent. Des escouades à vélo, puis des gaz lacrymogènes ont eu tôt fait de repousser les festivités en des lieux privés.

Aucun dégât matériel n’a été constaté par Le Devoir.

Le Canadien de Montréal est donc toujours en vie, mais la troupe de Dominique Ducharme devra accomplir un nouveau miracle mercredi prochain s’il souhaite continuer de susciter l’espoir de ses partisans.

À voir en vidéo