Coup d’envoi pour le Tour de France 2021

Le champion du monde Julian Alaphilippe et les 183 autres coureurs, tous testés négatifs à la COVID-19, se sont élancés pour les 197,8 kilomètres de la première étape jusqu’à Landerneau.
Photo: Anne-Christine Poujoulat Agence France-Presse Le champion du monde Julian Alaphilippe et les 183 autres coureurs, tous testés négatifs à la COVID-19, se sont élancés pour les 197,8 kilomètres de la première étape jusqu’à Landerneau.

C’est parti pour trois semaines! Le peloton du Tour de France a quitté Brest, samedi peu après 6 h 30 (heure du Québec), pour une 108e édition du Tour de France, riche en incertitudes sportives mais plus apaisée qu’en 2020 sur le plan sanitaire.

Le champion du monde Julian Alaphilippe et les 183 autres coureurs, tous testés négatifs à la COVID-19, se sont élancés pour les 197,8 kilomètres de la première étape jusqu’à Landerneau. Alaphilippe a remporté la première étape et il endosse le maillot jaune.

Le coup d’envoi, en présence notamment de l’ancien président de la République François Hollande, a été donné sous un ciel nuageux mais sans pluie, en présence d’un public nombreux lors du défilé à travers la ville de Brest.

Avec un taux d’incidence mesuré vendredi à 15,6 cas pour 100 000 habitants, la COVID-19 semble peu circuler en Bretagne à l’heure actuelle. Mais le masque reste recommandé sur le bord du parcours et un passeport sanitaire est exigé pour les spectateurs souhaitant accéder aux zones de départ et d’arrivée des quatre premières étapes.

Une exception pour Poulidor

Alaphilippe est candidat au premier maillot jaune tout comme le Néerlandais Mathieu van der Poel, dont l’équipe Alpecin a été autorisée par l’Union cycliste internationale (UCI) à porter un maillot couleurs violine et jaune rappelant celui de son grand-père Raymond Poulidor, l’une des légendes du Tour.

L’UCI a déclaré « que le retentissement positif suscité par ce maillot spécial en l’honneur de l’un des plus grands noms du cyclisme justifie de faire une exception au règlement en autorisant à ce qu’il soit porté lors de la première étape ».

Poulidor, décédé en novembre 2019, est monté sur le podium du Tour de France à huit reprises, sans jamais porter le maillot jaune, dans les années 1960 et 1970.

Une chute collective dans la première étape

Une grosse chute s’est produite à quelque 45 kilomètres de l’arrivée de la 1re étape du Tour de France, samedi, sur la route de Landerneau.

Un coureur de l’équipe Jumbo, l’Allemand Tony Martin, placé dans les premiers rangs du peloton, a heurté la pancarte d’une spectatrice empiétant sur la chaussée. Il a entraîné dans sa chute de nombreux coureurs, sur la route étroite et les bas-côtés.

Dans une grande confusion, les coureurs à terre ont été secourus ou dépannés.

L’Allemand Jasha Sutterlin (DSM) a toutefois été contraint à l’abandon dans les minutes suivantes.

Au moment de l’accident, survenu au kilomètre 152 de cette étape longue de 197,8 kilomètres, un seul concurrent, le Néerlandais Ide Schelling, était en échappé avec moins de deux minutes d’avance.

La première partie du peloton a décidé ensuite d’attendre que le gros du groupe se reforme, avec les coureurs pris dans la chute.

Le champion d’Italie Sonny Colbrelli et le champion de Belgique Wout van Aert ont été parmi les coureurs retardés notamment avec le grimpeur colombien Miguel Angel Lopez.

À voir en vidéo