Le tournoi de Wimbledon est de retour en force

Le monde du tennis a été ébranlé lorsque le All England Club a annoncé le 1er avril 2020 que le tournoi de Wimbledon serait annulé à cause de la pandémie de coronavirus — une première depuis la Deuxième Guerre mondiale.
Photo: Bob Martin / AELTC / Agence France-Presse Le monde du tennis a été ébranlé lorsque le All England Club a annoncé le 1er avril 2020 que le tournoi de Wimbledon serait annulé à cause de la pandémie de coronavirus — une première depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Roger Federer se souvient d’avoir été « assommé, plus qu’autre chose ».

Chris Evert a qualifié la nouvelle de « catastrophique ».

Le monde du tennis a été ébranlé lorsque le All England Club a annoncé le 1er avril 2020 que le tournoi de Wimbledon serait annulé à cause de la pandémie de coronavirus — une première depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le plus vieux tournoi majeur de tennis au monde sera de retour après une absence de deux ans lundi, et les gradins seront d’abord remplis à 50 % de sa capacité. Les autorités croient cependant pouvoir permettre la présence de quelque 15 000 spectateurs en bordure du court central pour les finales de simple masculin et féminin les 10 et 11 juillet — le plus récent signe que la Grande-Bretagne est en voie de gagner son combat contre la COVID-19.

« Ce sera un événement incroyable, a dit l’Américain John Isner, qui s’était retrouvé dans le carré d’as à Wimbledon en 2018 et qui a remporté le plus long match de l’histoire du tennis à cet endroit en 2010. Vous savez, plusieurs disent que c’est La Mecque de notre sport, notre Augusta National… Ce sera formidable de nous y retrouver. Je crois que tous les amateurs de tennis de la planète ont hâte que ça commence. »

Si c’est le cas, alors plusieurs belles histoires pourraient se dérouler simultanément sur la pelouse anglaise.

Le champion en titre, Novak Djokovic, pourrait rattraper Rafael Nadal (qui sera absent) et Federer (qui y sera, à son dernier tournoi du Grand Chelem avant de célébrer son 40e anniversaire le 8 août) avec 20 titres majeurs au cours de sa carrière — un record chez les hommes.

Djokovic espère aussi ajouter ce titre à ceux acquis aux Internationaux d’Australie et à ceux de France en 2021, un exploit qui pourrait lui permettre de s’approcher du même coup d’un premier Grand Chelem réalisé au cours de la même année par un tennisman depuis 1969.

Serena Williams, qui est âgée de 39 ans, convoitera son 24e titre majeur en simple, ce qui pourrait lui permettre d’égaler le record après s’être inclinée en finale à Wimbledon en 2018 et 2019. Coco Gauff, qui est âgée de 17 ans, sera de retour à l’endroit où sa carrière a décollé alors qu’elle n’avait que 15 ans. Et pourrions-nous être témoin du couronnement d’une nouvelle championne en Grand Chelem ?

Peu importe, ce qui intéresse les gens, c’est de savoir que le tournoi de Wimbledon sera présenté après avoir été le seul à avoir été annulé pendant la pandémie de coronavirus.

« Dans ma tête — et dans celle de nombreux joueurs —, c’est le plus grand tournoi au monde, et le plus prestigieux. Ç’a été une amère déception pour tout le monde. C’était historique », a rappelé Evert, qui a gagné 3 des 18 titres du Grand Chelem de sa carrière sur la pelouse anglaise. Ça nous a fait réaliser à quel point la planète était dans un état terrible, et à quel point la pandémie était sérieuse. »

Thiem absent, Murray récompensé

Par ailleurs, le champion des Internationaux des États-Unis Dominic Thiem a annoncé qu’il se retirait de Wimbledon et de deux autres tournois jeudi en raison d’une blessure au poignet droit.

Thiem aurait été la quatrième tête de série au All England Club, où le tableau principal se mettra en branle lundi.

« Je ferai tout ce que les médecins me diront de faire afin de récupérer le plus rapidement possible, a confié Thiem. Ils m’ont dit que je devrai probablement m’absenter pendant quelques semaines, mais je ferai tout en mon pouvoir pour revenir le plus rapidement possible. »

L’Autrichien, âgé de 27 ans, a annoncé son retrait pendant la première manche de son premier match de l’Omnium de Majorque plus tôt cette semaine, en raison d’une blessure à un poignet.

D’autre part, le double champion olympique en titre Andy Murray tentera de s’adjuger une troisième médaille d’or de suite après avoir été nommé dans l’équipe britannique, jeudi.

Le vétéran, âgé de 34 ans, participera aux tournois de simple et de double aux Jeux de Tokyo, les quatrièmes de sa carrière. Les JO de Tokyo doivent commencer le 23 juillet.

« Les Jeux olympiques sont très importants pour moi, a dit Murray. C’est un grand honneur de participer à mes quatrièmes jeux. Le fait d’avoir été le porte-drapeau de la Grande-Bretagne lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio il y a cinq ans a été l’un des faits saillants de ma carrière. J’ai hâte d’essayer de défendre mon titre pour la deuxième fois consécutive aux Jeux olympiques. »

Murray est le seul tennisman à avoir décroché deux médailles d’or olympiques en simple. Il avait battu l’Argentin Juan Manuel Del Potro en finale aux Jeux de Rio en 2016, après avoir vaincu Federer en deux manches en finale aux Jeux de Londres en 2012.

L’ancien no 1 mondial met la touche finale à sa préparation pour Wimbledon. Il est classé 119e au monde.

À voir en vidéo