Dominique Ducharme sera à l’écart pour une période indéterminée

Dominqiue Ducharme devait participer à une conférence de presse avant l’entraînement matinal de l’équipe en prévision de la troisième rencontre de la demi-finale de la Coupe Stanley entre le Tricolore et les Golden Knights de Vegas.
Photo: Nathan Denette Archives La Presse canadienne Dominqiue Ducharme devait participer à une conférence de presse avant l’entraînement matinal de l’équipe en prévision de la troisième rencontre de la demi-finale de la Coupe Stanley entre le Tricolore et les Golden Knights de Vegas.

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, sera à l’écart pour une période indéterminée en raison d’un contrôle positif à la COVID-19.

Durant son absence, l’entraîneur des défenseurs Luke Richardson dirigera le banc du Canadien en compagnie de l’entraîneur adjoint Alex Burrows et le directeur des gardiens Sean Burke.

Richardson a été entraîneur-chef des Senators de Binghamton, dans la Ligue américaine de hockey, pendant quatre saisons, de 2012 à 2016.

« J’ai parlé à Dominique à quelques reprises. Il va bien », a dit le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, lors d’une conférence de presse un peu plus de deux heures avant le début du troisième match de la série demi-finale de la Coupe Stanley entre le Tricolore et les Golden Knights de Vegas.

« Nous sommes en contact avec Santé Québec et la LNH. Nous ne savons pas exactement quelle période de temps Dominique ne sera pas disponible. »

La LNH a indiqué que Ducharme avait subi un contrôle positif lors d’un test effectué jeudi à Las Vegas. Le résultat a été confirmé vendredi, après le retour de l’équipe à Montréal.

Ducharme n’a pas dirigé l’entraînement matinal de l’équipe. Il a plutôt été placé en isolement chez lui.

Les résultats des joueurs et du reste du personnel dans la bulle du Canadien se sont avérés négatifs. La rencontre prévue vendredi soir est donc restée à l’horaire.

« Nous avons été clairs et transparents avec la situation, a insisté Bergevin. La LNH et Santé Québec étaient à l’aise pour aller de l’avant. »

Les joueurs du Canadien ont reçu une deuxième dose d’un vaccin contre la COVID-19 le 9 juin, avant le début de la série face aux Golden Knights. Ducharme, qui est âgé de 48 ans, l’a reçue au même moment.

Même s’il est en isolement, Ducharme pourra garder contact à distance grâce aux outils technologiques.

« Il était en contact avec les instructeurs ce matin pour préparer le plan de match, a souligné Bergevin. Je ne sais pas s’ils vont se parler entre les périodes, non, mais sûrement après le match et demain pour préparer le match numéro quatre. »

Environ 18 000 personnes ont assisté à chacun des deux premiers matchs de la série entre le Canadien et les Golden Knights à Las Vegas. Le couvre-visage n’était pas obligatoire pour les spectateurs.

Seulement 3500 spectateurs seront admis pour les troisième et quatrième rencontres de la série au Centre Bell.

Il s’agit des premiers matchs entre une équipe américaine et une équipe canadienne cette saison. La série a eu lieu grâce à une exemption du gouvernement fédéral concernant la quarantaine de 14 jours pour tout voyageur arrivant au Canada.

La LNH a indiqué dans un communiqué que les membres du Canadien ont toujours respecté le protocole lié à la COVID-19 mis en place en collaboration avec les autorités sanitaires locales, provinciales et fédérales.

Le Canadien avait aussi perdu les services de son entraîneur-chef lors des séries de 2020, dans la bulle de la LNH à Toronto. Claude Julien avait alors dû être opéré pour qu’on lui pose une endoprothèse dans une artère coronaire.

Julien avait raté les cinq derniers matchs du Canadien, qui a été éliminé en six parties par les Flyers de Philadelphie lors des quarts de finale de l’Association de l’Est. L’entraîneur associé Kirk Muller avait pris la relève.

Julien et Muller ont été congédiés le 24 février.

À voir en vidéo