Marc Bergevin est nommé finaliste au titre de directeur général de l’année

Depuis son arrivée avec le Tricolore en mai 2012, c’est la troisième fois que Bergevin se classe parmi les trois finalistes.
Photo: Paul Chiasson Archives La Presse canadienne

Depuis son arrivée avec le Tricolore en mai 2012, c’est la troisième fois que Bergevin se classe parmi les trois finalistes.

Marc Bergevin, du Canadien de Montréal, est l’un des trois finalistes pour l’obtention du trophée Jim-Gregory, remis au directeur général de l’année dans la Ligue nationale de hockey.

La LNH en a fait l’annonce jeudi matin. Les deux autres finalistes sont Lou Lamoriello, des Islanders de New York, lauréat l’an dernier, et Bill Zito, des Panthers de la Floride.

Depuis son arrivée avec le Tricolore en mai 2012, c’est la troisième fois que Bergevin se classe parmi les trois finalistes. Il avait terminé troisième au scrutin en 2013 et deuxième en 2014.

Du coup, il devient le quatrième directeur général à réaliser pareil tour de force, après Bob Murray, des Ducks d’Anaheim, David Poile, des Predators de Nashville, et Steve Yzerman, anciennement du Lightning de Tampa Bay.

Bergevin a donné le ton à l’entre-saison en ajoutant à l’équipe d’anciens champions de la coupe Stanley en Jake Allen, Joel Edmundson, Tyler Toffoli, Corey Perry et Michael Frolik. Il a également fait l’acquisition de l’attaquant Josh Anderson et fait signer des contrats à long terme à l’attaquant Brendan Gallagher et au défenseur Jeff Petry.

Bergevin a également eu une saison très occupée, effectuant entre autres des changements au sein de son groupe d’entraîneur, ce qui a mené à l’arrivée de l’entraîneur québécois Dominique Ducharme au poste d’entraîneur-chef par intérim. Il s’est aussi entendu avec l’espoir de haut calibre Cole Caufield et obtenu les services des vétérans Eric Staal, Jon Merrill et Erik Gustafsson à la date limite des transactions.

Bergevin, qui ne rencontrera pas les médias pour discuter de cette nomination, a réagi par voie de communiqué.

« Cette nomination me rend très fier, d’autant plus qu’il s’agit de votes de mes pairs. Je tiens à souligner le travail remarquable de tous les membres de l’organisation, des entraîneurs et des joueurs, qui ont su composer avec un calendrier extrêmement difficile et qui ont fait des sacrifices personnels pour assurer le succès du club. Cette reconnaissance leur revient aussi. Je tiens finalement à féliciter Lou et Bill pour leur nomination. »

Lamoriello tentera de devenir le premier directeur général à mériter l’honneur en deux occasions. Quant à Zito, il pourrait devenir le premier directeur général à recevoir le trophée à sa saison recrue.

Le trophée récompensant le directeur général de l’année dans la LNH a été décerné pour la première fois à l’issue de la saison 2009-2010. Il a été rebaptisé en 2019-2020 en hommage à Jim Gregory, un membre du Temple de la renommée du hockey qui a œuvré à titre de directeur général des Maple Leafs de Toronto et de dirigeant dans la LNH pendant plus de quatre décennies.

À voir en vidéo