Le Canadien gagne le deuxième match contre les Golden Knights 3-2

La formation a pris le contrôle grâce à des buts de Joel Armia et Tyler Toffoli en première période.
Photo: John Locher La Presse canadienne La formation a pris le contrôle grâce à des buts de Joel Armia et Tyler Toffoli en première période.

Le Canadien a vite retrouvé le défenseur Jeff Petry et le sentier de la victoire.

La formation montréalaise a pris le contrôle grâce à des buts de Joel Armia et Tyler Toffoli en première période et elle a filé vers une victoire de 3-2 contre les Golden Knights de Vegas lors du deuxième match de leur série demi-finale de la Coupe Stanley, mercredi soir au T-Mobile Arena.

La série est égale 1-1. La troisième rencontre sera présentée vendredi, à Montréal.

Petry était de retour au jeu pour le Canadien après avoir raté deux matchs en raison de ce qui semblait être une blessure à la main droite.

Le défenseur américain avait été peu actif pendant la période d’échauffement et son nom avait d’abord été rayé de la feuille de match par les responsables de la LNH. Il a finalement été ajouté au dernier moment et Petry a finalement joué pendant plus de 20 minutes, en plus de récolter une aide.

« S’il avait pu, il serait revenu encore plus vite », a indiqué l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme.

« Il est un joueur important pour nous, par sa manière de défendre, de patiner et de bouger la rondelle, a-t-il ajouté. Il a été très bon. Il est un vrai. Chaque fois que le moment est important ou à tous les gros matchs, on le voit à son meilleur. »

Petry avait un look particulièrement intimidant alors que ses yeux étaient ensanglantés. Le Tricolore a indiqué que Petry souffrait d’hémorragies sous-conjonctivales.

Le Tricolore a réussi à limiter les dégâts contre l’offensive des Golden Knights, qui avaient gagné le premier match 4-1, lundi. Carey Price a aussi eu la vie plus facile que lors de la première rencontre, même s’il a dû fermer la porte en fin de rencontre.

« En général, c’est une grosse victoire pour nous, a reconnu Ducharme. En même temps, nous voulons être plus constants. Avec l’avance, nous sommes un peu tombés sur nos talons. Nous allons corriger ça pour être plus constants pendant 60 minutes.

« Ce que vous avez vu lors de la première moitié du match, c’est la façon dont nous voulons jouer. »

Price a réalisé 29 arrêts. Paul Byron a également touché la cible et Joel Edmundson a amassé deux aides.

Dans le camp des Golden Knights, le centre Chandler Stephenson était absent et avait été remplacé par Patrick Brown. L’entraîneur-chef Peter DeBoer a indiqué que Stephenson était blessé au bas du corps et que son état de santé sera réévalué de manière quotidienne.

Le défenseur Alex Pietrangelo a été le seul à faire bouger les cordages, avec un doublé. Marc-André Fleury a repoussé 20 tirs.

« Vous ne vous retrouvez pas dans le carré d’as sans savoir que ce sera une vraie bataille, a rappelé DeBoer. Si ça prend sept matchs et une prolongation, ainsi soit-il. Nous savions que ce ne serait pas facile. Nous avons beaucoup de respect pour notre adversaire qui a vaincu deux très bonnes équipes pour se rendre ici.»

« Nous sommes dans une meilleure posture après deux matchs que lors du tour précédent. Nous allons à Montréal dans l’espoir de gagner un match. »

Le Canadien comptait aussi sur le retour au jeu du défenseur Jon Merrill, qui avait raté les sept dernières rencontres. Alexander Romanov et Brett Kulak avaient cédé leur place à Petry et Merrill.

Puisque Stephenson était absent, l’adversaire du Canadien était privé de l’un de ses deux premiers centres lors d’une troisième série de suite, après John Tavares face aux Maple Leafs de Toronto et Mark Scheifele contre les Jets de Winnipeg.

Plus opportuniste

Comme ce fut le cas deux soirs plus tôt, le Canadien a connu un bon début de match. Mais cette fois-ci, le Tricolore en a profité pour s’inscrire au pointage et prendre le contrôle de la rencontre.

Fleury a réussi un bel arrêt aux dépens de Petry. Il a toutefois été impuissant quelques minutes plus tard, à 6:12, quand Armia a hérité d’une rondelle à l’embouchure du filet.

Toffoli a ensuite creusé l’écart à 2-0 avec 3:30 à faire au premier vingt. Même si Toffoli a semblé rater son tir sur réception après une courte remise de Cole Caufield, le disque s’est faufilé entre les jambières de Fleury.

Les Golden Knights ont connu de bons moments tôt en deuxième période. Cependant, Max Pacioretty s’est buté au poteau, puis Alec Martinez a été frustré par Price, agile dans un déplacement latéral.

Le Tricolore a réussi à freiner l’élan de l’équipe locale et Byron a porté la marque à 3-0 en faveur des visiteurs avec 2:15 à écouler à l’engagement. Josh Anderson a empêché le défenseur Nick Holden d’intervenir à la ligne bleue et Byron a récupéré la rondelle derrière pour se présenter seul devant Fleury. Byron a été patient et a évité le bâton de Fleury, qui a voulu harponner le disque, puis il a marqué du revers.

Les Golden Knights ont cependant repris espoir quand Pietrangelo a surpris Price 61 secondes plus tard. Le gardien du Canadien avait la vue voilée sur la séquence.

Voulant poursuivre sur leur lancée, les Golden Knights se sont tirés dans le pied en étant incapables de défier Price lors de quelques attaques en surnombre tôt en troisième période.

Pietrangelo est finalement revenu à la charge avec 5:14 à écouler au cadran. Comme ce fut le cas sur le premier but, le défenseur a fait mouche après une mise en jeu remportée en zone offensive.

Price et le Canadien ont toutefois eu le dernier mot.

Échos de vestiaire

Paul Byron a refusé de crier victoire même si le Canadien a volé l’avantage de la patinoire aux Golden Knights.

« Notre mission est de gagner la série. Ce n’était qu’un match. C’est bien d’avoir gagné. Nous affrontons une équipe qui est très bonne à domicile. Nous rentrons maintenant à Montréal, chez nous, dans notre ville. Ce sera très amusant. »

Joel Edmundson était heureux de retrouver son partenaire de jeu régulier Jeff Petry et Jon Merrill.

« Ç’a fait du bien à tout le groupe. Ce sont deux vétérans qui savent comment gagner. »

Carey Price a souligné le travail de ses coéquipiers, qui ont bloqué 24 tirs devant lui.

« Ces gars-là paient le prix chaque soir. C’est ce qu’il faut faire pour mériter la victoire. Chaque ecchymose en vaut la peine à la fin. »

Corey Perry a noté que le Canadien a pu prendre son élan en profitant de ses occasions en début de match.

« Nous avions aimé notre début de match l’autre soir. Nous avions eu des occasions de marquer, mais Marc-André Fleury avait fait de bons arrêts pour préserver l’égalité. Cette fois-ci, nous avons obtenu des bonds favorables et nous avons surfé sur cette vague. »

Mark Stone a noté que les Golden Knights ne peuvent se permettre de laisser le Canadien prendre son élan.

« Pour une raison quelconque, nos débuts de match n’ont pas été très bons depuis le début des séries. Ça nous a fait mal par le passé et ça nous a fait mal ce soir. Vous ne pouvez pas vous retrouver en retard 2-0 et vous attendre à gagner le match. »

À voir en vidéo