Les Islanders enlèvent le premier match face au Lightning

Ryan Pulock (au centre) a doublé l’avance des Islanders à 5:36 du dernier tiers.
Photo: Chris O'Meara Associated Press Ryan Pulock (au centre) a doublé l’avance des Islanders à 5:36 du dernier tiers.

Semyon Varlamov a poursuivi sa bonne lancée, et les Islanders de New York ont vaincu le Lightning de Tampa Bay 2-1, dimanche, dans le premier match de cette série.

Varlamov a repoussé 30 des 31 rondelles dirigées vers lui et il a signé une quatrième victoire de suite. Il n’a permis que huit buts en 128 lancers pendant cette séquence.

« Pour nous, “Varly” est l’un des meilleurs gardiens de la ligue, a affirmé l’attaquant des Islanders Jordan Eberle. Dès que l’autre équipe a une chance de marquer, il est là pour nous, comme il l’a été toute la saison. »

Varlamov et son coéquipier Ilya Sorokin sont devenus seulement le troisième duo de gardiens de la même équipe à connaître des séries personnelles de quatre victoires au cours des mêmes séries, après Phil Myre et Pete Peeters (Flyers de Philadelphie, 1980) ainsi qu’Eddie Johnston et Gerry Cheevers (Bruins de Boston, 1972).

Sorokin a signé quatre triomphes consécutifs contre les Penguins de Pittsburgh, au premier tour. Varlamov a gagné les trois derniers duels contre les Bruins, au deuxième tour, avant son gain de dimanche.

« L’important pour un gardien est de réussir à faire les arrêts dans des moments clés, a expliqué l’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz. Nous avons deux gardiens qui l’ont fait toute la saison. »

Les Islanders ont pris les devants 1-0 dans cette série demi-finale de la Coupe Stanley. Le deuxième affrontement aura lieu mardi soir, à Tampa.

« C’est frustrant de perdre, mais cette équipe n’est pas différente de celle que nous avons affrontée l’année dernière dans la “bulle” », a souligné l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper.

« Nous avons fait trop d’erreurs. Le contrôle de la rondelle est un enjeu crucial contre cette équipe. »

Mathew Barzal et Ryan Pulock ont fait bouger les cordages pour les Islanders, qui s’étaient inclinés en six matchs contre le Lightning en finale de l’Association Est, l’an dernier.

Brayden Point a enfilé l’aiguille en avantage numérique alors qu’il ne restait que 53,7 secondes à écouler à la rencontre, permettant à la formation de Tampa Bay d’éviter le jeu blanc.

Le Lightning n’a pas été blanchi en séries à ses 38 dernières sorties, soit depuis le 23 mai 2018, lors de la septième partie de la finale de l’Est contre les Capitals de Washington.

Andrei Vasilevskiy a réalisé 29 arrêts pour les champions en titre de la coupe Stanley.

« Nous avons perdu quelques matchs pendant les séries de l’année dernière aussi, et même en finale, a rappelé le capitaine du Lightning, Steven Stamkos. Il n’y a pas de panique dans le vestiaire. Ils ont une très bonne équipe et ils ont très bien joué. Nous allons apporter quelques ajustements et nous reviendrons encore plus affamés. »

Barzal a ouvert le pointage à 12:32 de la deuxième période, lorsqu’il a accepté une passe de Josh Bailey. Barzal a pu devancer le défenseur du Lightning Jan Rutta et il a glissé la rondelle entre les jambières de Vasilevskiy.

Pulock a doublé l’avance des Islanders à 5:36 du dernier tiers. Son tir en provenance de la pointe a surpris le finaliste au trophée Vézina entre son corps et son bras droit.

Alors que Vasilevskiy avait été rappelé au banc en faveur d’un joueur supplémentaire, l’attaquant des Islanders Brock Nelson a reçu une pénalité pour offrir un six-contre-quatre au Lightning. Point a habilement saisi la rondelle près du filet de Varlamov et il a soulevé le disque dans la lucarne pour réduire l’écart.

La troupe new-yorkaise s’est aidée en se tenant loin du banc des pénalités. Le Lightning, qui présente la meilleure unité en avantage numérique depuis le début des séries, n’a obtenu que deux supériorités numériques.

À voir en vidéo