Le Canadien se retrouve encore une fois dans le rôle de négligé face aux Knights

Le Canadien s’entraînera une dernière fois dans la région montréalaise samedi avant de s’envoler vers Las Vegas.
Photo: John Woods La Presse canadienne Le Canadien s’entraînera une dernière fois dans la région montréalaise samedi avant de s’envoler vers Las Vegas.

Le Canadien aura son plus gros défi du printemps devant lui à compter de lundi, quand il commencera sa série de demi-finale de la Coupe Stanley face aux Golden Knights de Vegas.

Ce n’est toutefois rien de nouveau pour les membres de la formation montréalaise, qui joue le rôle du négligé depuis le début des séries.

« Nous n’étions pas les favoris pour nous rendre jusqu’ici et c’est correct, a affirmé l’attaquant Nick Suzuki en visioconférence vendredi. Nous ne portons pas attention à ce qui se dit à notre sujet. Nous avons tous confiance en nos moyens, et nous le démontrons depuis le début des séries. »

Les Golden Knights ont remporté la finale de la section Ouest contre l’Avalanche du Colorado en six matchs grâce à une victoire de 6-3, jeudi soir.

Les joueurs du Canadien ont analysé leur adversaire par vidéo pour une première fois vendredi matin, en plus de s’entraîner en gymnase.

« C’est une équipe différente de celles que nous avons affrontées jusqu’ici, a souligné l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme. Mais quand vous vous approchez du but ultime, les équipes toujours en lice sont confiantes, se défendent bien et peuvent marquer des buts. Dans toutes les facettes du jeu, ça représente un défi, et c’est normal rendu ici. »

Les Golden Knights avaient aussi atteint le carré d’as la saison dernière, avant de baisser pavillon devant les Stars de Dallas et Corey Perry, qui se retrouve de nouveau dans leur chemin avec le Canadien.

« Nous avions travaillé fort et bien joué défensivement, a raconté Perry au sujet de la série de l’an dernier. Il faudra avoir ce même état d’esprit. Ils ont beaucoup de munitions à l’attaque avec quatre bons trios, ils comptent sur des défenseurs de pointe et leur gardien joue bien.

« Ils vont obtenir leurs tirs, leurs occasions, mais il faut limiter la qualité de leurs chances. Et quand ils vont en obtenir, votre gardien doit faire l’arrêt. Ce fut le cas la saison dernière et je crois que ce groupe peut faire la même chose. Nous devons les frustrer en nous assurant d’être toujours du bon côté de la rondelle », a ajouté le vétéran âgé de 36 ans.

La défense des Golden Knights est la meilleure à laquelle le Canadien a été opposé ce printemps, et possiblement cette saison.

Menés par l’ancien des Blues de St Louis Alex Pietrangelo et Shea Theodore, ainsi que grâce au brio des gardiens Marc-André Fleury et Robin Lehner, les Golden Knights ont accordé seulement 124 buts en 56 matchs en saison ordinaire.

« Physiquement, leur défense est assez imposante et ils sont agiles avec leur bâton, a souligné Ducharme. Ils ferment l’espace rapidement quand vous attaquez leur zone défensive, et ils utilisent leur physique pour vous contenir dans les coins. Mais je crois que nous sommes assez dynamiques comme groupe pour générer suffisamment d’offensive. »

À l’attaque, il n’y a pas de super vedettes comme Auston Matthews et Mitchell Marner, mais plutôt de nombreux éléments de grande qualité, comme l’ancien capitaine du Tricolore Max Pacioretty, Mark Stone, William Karlsson, Jonathan Marchessault et Alex Tuch.

« Nos défenseurs ont fait de l’excellent travail lors des deux premiers tours et nous aurons besoin de la même chose de leur part, a dit Perry. Ils sont prêts pour ce défi. »

Le Canadien s’entraînera une dernière fois dans la région montréalaise samedi avant de s’envoler vers Las Vegas.

Sans Evans, Petry et Merrill au départ

Ducharme a indiqué qu’il n’était « pas confiant » de voir l’attaquant Jake Evans ou les défenseurs Jeff Petry et Jon Merrill être rétablis à temps pour le début de la série.

« Je n’ai pas de grandes attentes pour le premier match, a-t-il ajouté. Tout peut arriver, mais c’est surtout après ça que nous pourrions voir des retours. »

Evans a subi une commotion cérébrale lors du premier match de la finale de la section Nord, quand il a encaissé une percutante mise en échec de l’attaquant des Jets de Winnipeg Mark Scheifele. Ce dernier a été suspendu pour quatre rencontres pour son geste.

Evans s’est entraîné sur la patinoire du Complexe sportif Bell, vendredi. Il a inscrit un but en quatre rencontres depuis le début des séries.

Petry est tombé au combat lors de la troisième rencontre de la série contre les Jets. Il a semblé se blesser à un doigt quand sa main droite s’est coincée dans l’ouverture pour les photographes le long de la baie vitrée. Petry a amassé 3 aides en 10 rencontres depuis le début des séries éliminatoires.

Merrill s’est blessé lors du cinquième match de la série de premier tour face aux Maple Leafs de Toronto. Il n’a pas amassé de point en cinq rencontres lors du tournoi printanier.

À voir en vidéo