Le Canadien gagne 3-2 en prolongation et complète le balayage des Jets

Le Canadien accède aux demi-finales de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 2014.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le Canadien accède aux demi-finales de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 2014.

Le Canadien ne sait plus perdre et le voici maintenant en demi-finales de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 2014.

Tyler Toffoli a inscrit le but vainqueur après 1:39 de jeu en prolongation et la formation montréalaise a complété le balayage de la finale de la section Nord face aux Jets de Winnipeg en l'emportant 3-2, lundi soir au Centre Bell.

Posté à l'embouchure du filet, Toffoli a profité d'une remise de Cole Caufield à partir du coin de la patinoire et il a marqué grâce à un tir sur réception.

Le Canadien a donc remporté la série 4-0 s'est adjugé le titre de roi du Nord.

Il affrontera en demi-finale de la Coupe Stanley le vainqueur de la série entre les Golden Knights de Vegas et l'Avalanche du Colorado. La finale de la section Ouest est égale 2-2.

«Je crois que de match en match, nous étions meilleurs, a affirmé l'entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme. Ce soir, je suis convaincu que nous étions meilleurs que lors du troisième match même si le pointage ne l'indique pas et qu'il a fallu aller en prolongation.»

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Des fans écoutent la partie au parc.

Erik Gustafsson, en avantage numérique, et Artturi Lehkonen avaient donné les devants 2-0 au Tricolore en première période. Carey Price a stoppé 15 lancers.

Logan Stanley avait permis aux Jets de créer l'égalité grâce à un doublé en deuxième période. Connor Hellebuyck a effectué 38 arrêts.

Le Canadien a remporté ses sept derniers matchs. Il a chaque fois marqué le premier but et n'a jamais accusé de retard au pointage au cours de cette séquence qui est maintenant de 437 minutes et 53 secondes – la deuxième plus longue de l'histoire de la LNH en séries éliminatoires.

«Offensivement, nous avons été dangereux, dynamiques, nous bougions bien, a dit Ducharme. Défensivement, nous avons accordé seulement six chances de marquer selon nos chiffres et je ne sais pas combien sont survenues pendant leur seul avantage numérique. Nous avons joué un match solide.

«Ce n'est jamais parfait, mais nous nous défions pour être aussi près de la perfection que possible.»

Pour leur part, les Jets n'ont jamais semblé se remettre de la perte de leur centre numéro un Mark Scheifele, suspendu pour quatre matchs après la première rencontre pour un assaut contre Jake Evans.

«Vous disputez une série au cours de laquelle vous avez de la difficulté à marquer. Si vous considérez le fait que vous n'avez pas votre meilleur joueur offensif, vous vous retrouvez avec tout un défi devant vous», a résumé l'entraîneur-chef Paul Maurice.

Le Canadien était privé du défenseur Jeff Petry, qui a semblé se blesser à la main droite lors du troisième match, dimanche. Alexander Romanov l'a remplacé dans la formation et disputait un premier match de séries éliminatoires en carrière dans la LNH.

Ducharme a indiqué que Petry devrait se remettre rapidement de la blessure et qu'il devrait être prêt à revenir au jeu tôt dans la série suivante, si ce n'est pas lors du premier match.

On sort les balais
Les Jets ont joué avec plus d'énergie que lors des trois premières rencontres, mais le Canadien a malgré tout ouvert la marque lors d'une septième partie de suite.

Gustafsson a fait mouche en avantage numérique à 8:01, à l'aide d'un long tir précis.

Les Jets ont à leur tour obtenu un avantage numérique et ils ont bombardé le filet de Price. Josh Morrissey est celui qui est passé le plus près de répliquer, mais Price a fait l'arrêt avec son bâton.

Nick Suzuki a profité d'une occasion en or en avantage numérique plus tard en première période. Il a été oublié devant le filet par les joueurs des Jets, mais a raté la cible quand Corey Perry l'a rejoint.

Le Canadien a malgré tout creusé l'écart avant la fin du premier engagement. Lehkonen a fait dévier un tir de Brett Kulak dans l'objectif avec 51 secondes à écouler.

La performance du Canadien lui a valu une ovation de la part des 2500 spectateurs présents au Centre Bell.

Stanley a refroidi les ardeurs des partisans en début de deuxième période.

Il a d'abord surpris Price à 1:40 grâce à un tir qui est passé par-dessus l'épaule droite du gardien. Stanley a ensuite déjoué Price à l'aide d'un tir sur réception à 5:29.

Gustafsson est passé tout près de redonner les devants au Tricolore un peu plus d'une minute plus tard. Il a toutefois atteint la barre transversale au terme d'une attaque à trois contre deux orchestrée par Perry.

Le Canadien a souvent embouteillé les Jets dans leur territoire pendant le reste du deuxième vingt. Hellebuyck a réussi à garder le fort, même si certains arrêts n'ont pas semblé faciles.

Les tirs au but ont été 13-4 en faveur du Canadien en deuxième période, même si les Jets l'ont gagnée 2-0. Ils étaient de 13-1 à l'avantage du Tricolore à mi-chemin du dernier tiers, mais le pointage était toujours égal.

Paul Stastny a finalement cogné à la porte pour les Jets, mais Price l'a frustré avec sa mitaine.

Le Canadien a continué à embêter les Jets dans leur territoire, mais Hellebuyck a fermé la porte, forçant la présentation d'une prolongation.

Toffoli a finalement vite dénoué l'impasse.

Échos de vestiaire
Shea Weber n'a jamais douté que le Canadien pouvait atteindre le carré d'as cette saison.

«Nous le disons chaque année, nous avons une bonne cohésion. C'est encore plus spécial cette année en raison des circonstances. Nous comptons sur un très bon groupe et ça se transpose sur la patinoire. Tout le monde fait son travail et tout le monde joue les uns pour les autres.

Tyler Toffoli a été renversé par les célébrations et la bruyante foule après son but victorieux.

«C'est vraiment spécial. Je suis content que les amateurs et les familles puissent venir à l'aréna. Nous nous sommes ennuyés d'eux. Il n'y en a pas beaucoup, mais ils font du bruit comme s'ils étaient plus nombreux.»

Phillip Danault a souligné que la victoire était contagieuse chez le Canadien.

«Nous avions le vent dans les voiles après avoir gagné en sept contre Toronto, avec trois victoires de suite. Nous avons pris le goût à gagner, dans notre façon de jouer dur, de travailler fort. Nous avons bien commencé la série et nous avons continué à pousser. Ce sera un repos important à venir.»

Carey Price a rappelé l'importance de profiter des occasions qui se présentent à l'équipe.

«Je le dis au début de chaque saison, chaque occasion que vous obtenez est une occasion en or. Tout le monde joue aussi bien que toute autre équipe.»

L'attaquant des Jets Adam Lowry a rendu hommage au Canadien.

«Ce fut une question d'exécution, de petits détails. Ils ont été meilleurs que nous dans plusieurs aspects du jeu et c'est ce qui a fait la différence. Je lève mon chapeau. Ils ont joué un bon match.»

À voir en vidéo