Tsitsipas, Medvedev, Zverev et Nishikori accèdent aux huitièmes de finale

Stefanos Tsitsipas se retrouve en huitièmes de finale parisiennes pour la troisième année de suite.
Photo: Christophe Archambault Agence France-Presse Stefanos Tsitsipas se retrouve en huitièmes de finale parisiennes pour la troisième année de suite.

Après deux victoires consécutives en cinq manches, le Japonais Kei Nishikori a obtenu un répit lorsque le qualifié Henri Laaksonen a abandonné alors qu’il était mené 7-5 à Roland-Garros, vendredi.

Nishikori s’est donc qualifié pour la deuxième semaine du tournoi du Grand Chelem sur terre battue pour la septième fois de sa carrière.

Nishikori affrontera Alexander Zverev, sixième tête de série, qui a défait le Serbe Laslo Djere 6-2, 7-5, 6-2.

Le Russe Daniil Medvedev, deuxième tête de série, est lui aussi passé au quatrième tour, gagnant 6-2, 6-4, 6-2 face au puissant serveur américain Reilly Opelka.

Stefanos Tsitsipas, cinquième tête d’affiche, a vaincu l’Américain John Isner 5-7, 6-3, 7-6 (3) et 6-1.

Le Grec a surmonté les 19 as d’Isner ; il en a même signé 8 lui-même.

Il n’y a eu que quatre bris, dont trois en faveur du vainqueur. Tsitsipas a également converti les trois quarts de ses 20 montées au filet.

Tsitsipas compte déjà 36 victoires en 2021, un sommet à l’ATP.

Tsitsipas se retrouve en huitièmes de finale à Paris pour la troisième année de suite.

Son prochain rival sera Pablo Carreño Busta, 12e tête de série.

L’Argentin Federico Delbonis a profité d’une interruption causée par la pluie, obtenant finalement son billet pour le tour suivant.

Il a accédé aux huitièmes de finale d’un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière.

Delbonis a reconnu que la pause l’a aidé à se calmer après avoir été assailli par le stress, vers la fin de la deuxième manche de son match contre l’Italien Fabio Fognini.

Delbonis en a profité pour prendre une douche rapide et il a finalement disposé de Fognini 6-4, 6-1, 6-3.

Fognini a eu besoin de la présence du soigneur quand il s’est coupé à la main en frappant plusieurs fois les cordes de sa raquette de frustration au début de la deuxième manche.

Après une longue bataille, Alejandro Davidovich Fokina a surpris Casper Ruud, 15e tête de série, 7-6 (3), 2-6, 7-6 (6), 0-6 et 7-5.

Il a eu besoin de 4 heures et 35 minutes.

Lors du jeu final, qui a duré 16 minutes, Fokina a réussi un service à la cuillère pour sauver une balle de bris. Ruud a semblé surpris et a dû se dépêcher pour se mettre en position de frapper un retour du revers, qu’il a expédié dans le filet.

À voir en vidéo