Serena Williams se parle et efface un retard pour franchir le troisième tour

Serena Williams tente encore une fois d’égaler le record d’un 24e titre en Grand Chelem.
Photo: Christophe Archambault Agence France-Presse Serena Williams tente encore une fois d’égaler le record d’un 24e titre en Grand Chelem.

Même une championne, vainqueur de 23 tournois du Grand Chelem, a parfois besoin de se rappeler comment jouer du tennis gagnant.

Serena Williams a fait un exercice de motivation à haute voix, ce qui l’a aidée à transformer un retard de 4-1 à la deuxième manche en une victoire de 6-4 et 6-4 aux dépens de sa compatriote américaine Danielle Collins au troisième tour des Internationaux de France.

En criant « Allez » et « Bouge tes pieds », Williams a repris l’ascendant grâce à de puissants services et des retours incisifs pour lesquels Collins, 50e joueuse mondiale, n’a trouvé aucune parade.

« C’était vraiment bien pour moi, a expliqué Williams. Les choses n’allaient pas dans mon sens. Ce n’est pas comme si elle m’avait donné ces jeux. Je devais les mériter. C’était vraiment positif pour moi avant le prochain match. »

« J’avais besoin de me retrouver et de savoir qui je suis, a-t-elle ajouté. Personne n’est Serena ici. C’est moi. C’est vraiment cool. »

Ce revirement de situation a également été perceptible dans le langage corporel de Collins et ses conversations avec elle-même. La Floridienne, qui a grandi en imitant les sœurs Williams et en jouant sur les courts publics comme elles l’ont fait, a laissé sa raquette lui échapper des mains, puis l’a botté de frustration après avoir raté un coup particulièrement important.

Collins a également lancé de façon sarcastique : « C’est excellent », après avoir raté un autre coup après un long échange qui a semblé se terminer par un mauvais rebond dans le jeu final.

Williams a eu besoin de trois manches pour venir à bout de Mihaela Buzarnescu au tour précédent et elle ne voulait clairement pas se retrouver dans la même situation. Même lorsqu’une série de doubles fautes au début de la deuxième manche a permis à Collins de remporter quatre jeux consécutifs.

Williams a également démontré sa détermination dans la première manche, lorsqu’elle a couru depuis le fond du court sur un amorti et a remporté le point pour prendre une avance de 4-3.

Williams fera maintenant face Elena Rybakina, qui a vaincu Elena Vesnina 6-1, 6-4 pour atteindre la deuxième semaine d’un tournoi majeur pour la première fois.

Williams tente encore une fois d’égaler le record d’un 24e titre en Grand Chelem.

Une autre tête de série tombe

Hormis Williams, les meilleures joueuses continuent de tomber à Roland Garros. Vendredi, c’est au tour d’Aryna Sabalenka, no 3, qui s’est inclinée contre Anastasia Pavlyuchenkova au troisième tour.

Le tableau féminin à Roland-Garros est ainsi privé de ses trois premières têtes de série après la défaite de Sabalenka 6-4, 2-6, 6-0.

Sabalenka était la tête d’affiche la mieux classée encore en lice après l’abandon de la favorite Ashleigh Barty lors de son match de deuxième tour en raison d’une blessure, jeudi. La Japonaise Naomi Osaka, deuxième tête de série, s’est retirée après le premier tour, affirmant qu’elle prenait une pause de la compétition pour des raisons de santé mentale.

L’Américaine Sofia Kenin, no 4, est désormais la joueuse la mieux classée du tableau.

Pavlyuchenkova avait perdu en deux manches contre Sabalenka en demi-finales à Madrid le mois dernier. Cette fois, elle a profité du jeu erratique de sa rivale — Sabalenka a commis 39 fautes directes — pour atteindre le quatrième tour pour la première fois depuis qu’elle s’est qualifiée pour les quarts de finale à Paris il y a 10 ans.

« C’était il y a un bon moment, a reconnu Pavlyuchenkova, 31e tête de série. Je profite beaucoup plus maintenant de chaque point [dans] les matchs difficiles qu’avant. Je suppose que c’est aussi la raison pour laquelle je suis encore là pour la deuxième semaine. »

Sa prochaine adversaire sera Victoria Azarenka, qui a défait Madison Keys, 23e tête de série, 6-2, 6-2 en 70 minutes. La double championne en Grand Chelem atteint le quatrième tour pour la première fois depuis sa demi-finale en 2013.

Azarenka n’avait disputé qu’un seul match sur terre battue cette saison avant de venir à Roland Garros. Elle s’était retirée du tournoi de Madrid après sa victoire au premier tour en raison d’une blessure au dos.

Tamara Zidansek et Elena Rybakina, 21e tête de série, ont également signé des victoires.

En début d’après-midi, le jeu a été interrompu par la pluie sur tous les courts à l’exception du stade principal – où le toit est fermé.

À voir en vidéo