Sharapova est éliminée

La Coupe Rogers a perdu sa coqueluche. Malgré un temps froid et venteux, les Russes Maria Sharapova, sixième favorite, et Vera Zvonareva (no 10) se sont livré une chaude lutte hier en soirée au stade Uniprix, au parc Jarry. Les spectateurs, venus nombreux pour voir à l'oeuvre la championne de Wimbledon, auront assisté à son élimination en trois sets de 4-6, 6-4 et 6-4. Les cris aux décibels hallucinants de Sharapova ne l'auront pas aidée à tenir le rythme imposé par une Zvonareva aux coups puissants et surprenants, déterminée à se venger. En effet, plus tôt cette année, les deux joueuses s'affrontaient au tournoi de Birmingham. Sharapova avait remporté ce match sur gazon par la marque de 4-6, 6-2 et 6-1. Mais hier, sur la surface dure du court central, rien n'y a fait. Dorénavant, Zvonareva mène deux victoires contre une.

Après avoir mené la première manche, Sharapova s'est vue dans l'obligation d'essayer de remonter la pente tout le reste du match, certainement l'un des meilleurs depuis le début du tournoi, sinon le meilleur.

«J'ai joué un bon match, mais mon service m'a abandonnée en deuxième set, a dit Sharapova. Vera est une très bonne rivale, elle a très bien joué et son service était fort.» La nouvelle coqueluche s'est dite désappointée, «mais je sais que je ne peux pas tout gagner. Je vais survivre, il ne faut pas s'inquiéter.» Sharapova retourne donc chez elle à Moscou où elle entreprendra son entraînement en vue du US Open.

Zvonareva passe ainsi en quart de finale, qu'elle jouera contre la Française d'origine russe Tatiana Golovin, 38e au classement mondial WTA, tombeuse plus tôt hier de l'Argentine Gisela Dulko. Les deux joueuses se connaissent bien pour avoir joué une contre l'autre dans les rangs juniors.

Un incident qui aurait pu mal tourner

Un Montréalais âgé de 18 ans, d'origine russe, s'est introduit sur le terrain à la fin du match, ce qui a causé tout un émoi et surtout un branle-bas de combat du côté de la sécurité. Il a été rapidement maîtrisé et escorté à l'extérieur, au poste de police. Mais il avait tout de même réussi à se faufiler à quelques mètres des joueuses. Selon l'agent de sécurité Jim Anderson, le jeune homme tenait à la main deux bouts de papier qu'il voulait remettre aux joueuses. C'était selon toute vraisemblance une invitation au restaurant et son numéro de téléphone.

Interrogé par la police, il a été relâché quelques minutes plus tard. Selon la police, il ne constituait pas une menace, mais il est banni à vie du tournoi. Il n'était pas non plus au courant de l'attaque survenue contre Monica Seles en 1993, alors qu'un spectateur avait poignardé la joueuse dans le dos.

Dans les autres matchs prévus aujourd'hui, la Française Amélie Mauresmo affrontera la Croate Karolina Sperm, la Russe Anastasia Myskina sera opposée à la Bulgare Magdalena Maleeva, et l'Américaine Jennifer Capriati jouera contre la Russe Elena Likhovtseva.