Le Québécois Jean Pascal aurait échoué un quatrième test antidopage

Jean Pascal, photographié ici en 2017 à l'entraînement, aurait reçu un test positif à l’EPO. Il avait déjà été déclaré positif à trois stéroïdes anabolisant.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Jean Pascal, photographié ici en 2017 à l'entraînement, aurait reçu un test positif à l’EPO. Il avait déjà été déclaré positif à trois stéroïdes anabolisant.

Le boxeur québécois Jean Pascal aurait été déclaré positif à une quatrième substance illégale, à la suite d’un test reçu mercredi soir par l’Association antidopage volontaire (VADA).

Le journaliste Dan Rafael, du magazine The Ring, en a fait l’annonce sur son compte Twitter, jeudi, mentionnant que Pascal aurait reçu un test positif à l’érythropoïétine (EPO).

Rafael aurait été mis au courant de ce résultat par une source bien au fait du dossier et les échantillons fournis par le Québécois à la VADA remonteraient au 14 mai.

L’EPO est une hormone qui entraîne une augmentation du taux de globules rouges dans le sang pour améliorer l’oxygénation des muscles. Elle ne peut être administrée par injection.

Il y a environ une semaine, Pascal a été déclaré positif à trois stéroïdes anabolisants, soit le trenbolone, la drostanolone et le métabolite A de la drostanolone. Son combat contre le Suédois Badou Jack, prévu le 6 juin, avait immédiatement été annulé.

Selon Rafael, les résultats des tests de l’EPO prennent plus de temps à recevoir que les résultats d’autres tests pour lesquels Pascal a été déclaré positif.

Pascal peut demander que son deuxième échantillon soit testé, mais à ses frais.

Le Québécois, son entourage et la VADA, une organisation qui offre et promeut des pratiques et des programmes antidopage efficaces dans la boxe et les arts martiaux mixtes, n’ont toujours pas commenté la nouvelle.

Pascal (35-6-1, 20 K.-O.) et Jack (23-3-3, 13 K.-O.) devaient s’affronter en sous-carte du gala de boxe mettant en vedette Floyd Mayweather fils et Logan Paul, au Hard Rock Stadium de Miami, en Floride.

Jack affrontera plutôt le Vénézuélien de 33 ans Dervin Colina (15-0, 13 K.-O.).

Le dernier combat de Pascal était justement contre Jack, le 28 décembre 2019. Le Québécois l’avait alors emporté par décision partagée des juges.

Jack a livré un autre combat depuis son duel contre Pascal. Il a vaincu Blake McKernan par décision unanime le 28 novembre dernier, en sous-carte d’un gala dont le combat principal opposait Mike Tyson à Roy Jones fils.

À voir en vidéo