L'Impact de Montréal reçoit les Whitecaps de Vancouver - Deux équipes difficiles à battre

Deux équipes qui luttent pour le championnat de la saison régulière dans leur association respective, les Whitecaps de Vancouver et l'Impact de Montréal, se retrouveront au Complexe sportif Claude-Robillard ce soir.

L'Impact (14-4-4) est au sommet du classement dans l'Association de l'Est, quelques points seulement devant les Kickers de Richmond, les Rhinos de Rochester et les Silverbacks d'Atlanta, tandis que les Whitecaps (12-5-3) rivalisent avec les Timbers de Portland pour s'approprier le premier rang dans l'Ouest.

«Ça montre à quel point la compétition est équilibrée dans cette ligue, a souligné l'entraîneur-chef de l'Impact Nick DeSantis. Tout le monde se bat encore pour une place dans les séries et même la première place, et ça va être toute une bataille jusqu'à la fin.»

L'Impact a remporté ses quatre plus récents matchs et les Whitecaps sont invaincus depuis six rencontres (4-0-2).

Outre Davide Xausa, qui compte six buts et une aide, les Whitecaps ont quatre autres joueurs qui ont trois buts ou plus, dont Oliver Heald et Jason Jordan, avec quatre buts et deux passes chacun. Martin Nash, qui a joué pour l'Impact l'an dernier, en sera à son premier match à Montréal depuis qu'il s'est joint à l'équipe de sa province natale.

«Je m'attends à un autre bon match, a dit DeSantis, qui a vu son équipe vaincre les Whitecaps le 11 juin à Vancouver. Ils aiment contrôler le ballon, ils ont plusieurs joueurs d'expérience et les joueurs des deux côtés savent qu'il y a une grande rivalité entre les deux équipes. Nous les avons battus à Vancouver, alors ils voudront nous rendre la politesse.»

Chez l'Impact, la menace à l'attaque pourrait venir de Fred Commodore (huit buts et une aide), Eduardo Sebrango (six buts et deux passes), ou encore de Mauro Biello et Antonio Ribeiro, qui ont été parmi les joueurs les plus menaçants de l'équipe, mercredi, dans la victoire de 1-0 contre les Islanders de Porto Rico.

Les deux équipes comptent aussi des gardiens de qualité. Greg Sutton mène la A-League avec 14 blanchissages en 21 départs au profit de l'Impact tandis qu'Alexander Marques-Delgado, des Whitecaps, est troisième avec huit jeux blancs en 14 départs.

Par ailleurs, l'Impact et les Whitecaps ont partagé les honneurs des trois plus récentes rencontres disputées au Complexe sportif Claude-Robillard (1-1-1).

«Le plus important, ce sera de rester solide en défensive et encore une fois, parce que nous serons à la maison, nous chercherons à dicter le rythme du match», a indiqué DeSantis.

Le cas de Sandro Grande, auteur de quatre buts qui souffre d'une inflammation au bassin, sera réévalué avant le match. Un autre milieu, Zé Roberto, purgera quant à lui la dernière rencontre d'une suspension de deux matchs pour accumulation de cartons jaunes.