Les Jets et le Canadien pourraient nous réserver un duel de gardiens au deuxième tour

Leur série face au Canadien de Montréal en sera une de gardiens de but.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Leur série face au Canadien de Montréal en sera une de gardiens de but.

Dans le camp des Jets de Winnipeg, qui sont au repos forcé depuis qu’ils ont balayé les Oilers d’Edmonton en quatre petites parties au premier tour, ça ne faisait aucun doute mardi. Leur série face au Canadien de Montréal en sera une de gardiens de but.

L’attaquant des Jets Nate Thompson, qui a côtoyé Carey Price chez le Tricolore de 2018 à 2020, fait maintenant partie d’une équipe qui compte sur Connor Hellebuyck, le lauréat du trophée Vézina, remis au gardien par excellence de la LNH, en 2020.

« Les deux sont excellents. Je ne sais pas si j’ai le goût de les comparer… Ce sont deux gardiens exceptionnels, qui ont remporté des tas de trophées au fil des ans. C’est difficile de les comparer. La seule chose, selon moi, c’est que Price est exceptionnel depuis plus longtemps (qu’Hellebuyck) », a déclaré Thompson en visioconférence.

L’entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, avait le même son de cloche au sujet des gardiens qui s’affronteront en série finale de la section Nord à compter de mercredi soir, au Bell MTS Centre.

« Si vous leur donnez le temps et l’espace pour voir la rondelle, alors ils n’auront aucune difficulté à faire l’arrêt… Donc, il faudra semer le chaos et la confusion autour d’eux, pour les empêcher de voir la rondelle. Ces deux gars-là sont imposants, mais ont également une très bonne technique […] Et ils ne perdent jamais leur sang-froid ; ils sont toujours en contrôle de leurs émotions », a dit Maurice au sujet de Price et Hellebuyck.

Cette saison, les Jets ont remporté six des neuf matchs contre le Canadien. Ça ne les empêche pas de se méfier du Bleu-blanc-rouge. Thompson a d’ailleurs affirmé que les Jets n’ont pas été pris de court par la victoire en sept matchs du Canadien contre les favoris dans la section Nord, les Maple Leafs de Toronto.

« Ils (le Canadien) forment une équipe tenace, et comme j’ai déjà joué pour eux, je peux vous dire que je n’étais pas trop surpris de ce qu’ils ont accompli hier soir. Ils comptent sur Carey Price, et plusieurs autres joueurs résilients. On a senti que la série allait basculer dans le cinquième match. Mais on regardait les deux équipes, et on essayait de se préparer à toute éventualité », a confié le vétéran âgé de 36 ans.

D’ailleurs, Thompson n’est pas le seul joueur des Jets à s’attendre à une série ardue face aux Montréalais.

« Les Oilers ont peut-être été surpris de notre étanchéité en défensive, et la manière avec laquelle nous avons marqué certains de leurs joueurs tôt dans la série, a confié l’attaquant des Jets Adam Lowry. Mais ce ne sera pas le cas en deuxième ronde. Chaque équipe offrira le meilleur d’elle-même chaque soir, et la meilleure équipe poursuivra sa route. »

La première ronde a été l’affaire d’Hellebuyck, du défenseur étoile Josh Morrissey et du capitaine Blake Wheeler. Hellebuyck a notamment repoussé 151 des 159 tirs dirigés vers lui par les Oilers.

«’Bucky’, il est formidable. Il est notre meilleur joueur, et nous en aurons de toute évidence besoin », a dit l’attaquant des Jets Trevor Lewis.

Stastny absent

Wheeler, Morrissey, Hellebuyck et les Jets ont donc repris l’entraînement mardi à Winnipeg. Paul Stastny était absent, ce qui a permis à Mathieu Perreault de prendre sa place au sein d’un trio complété par Pierre-Luc Dubois et Nokolaj Ehlers.

Pour sa part, Dominic Toninato était jumelé à Thompson et à Lewis. Les autres trios, de même que les paires de défenseurs, étaient identiques à celles du dernier match face aux Oilers.

Stastny a vraisemblablement été soumis à des traitements, et il devrait donc être à son poste pour le premier match de la série. Ce sera le premier match des Manitobains depuis le 24 mai ; une pause qui pourrait s’avérer être un couteau à deux tranchants, selon Maurice.

« Vous savez, je crois qu’ils (le Canadien) ont acquis beaucoup de rythme en allant chercher le match no 7. Ils risquent donc de sortir très fort. Pour notre part, je crois qu’il y aura un peu de rouille après avoir été au repos pendant aussi longtemps. Il faudra donc s’assurer de retrouver nos repères le plus rapidement possible, pour nous donner les meilleures chances de gagner dès le premier match », a-t-il résumé.

La formation manitobaine a accédé au deuxième tour des séries éliminatoires pour la première fois depuis 2018. Les Jets s’étaient alors inclinés en cinq matchs devant les Golden Knights de Vegas, en série finale de l’Association Ouest.

Avec la contribution de Stephen Whyno, de The Associated Press

À voir en vidéo