Fernandez convaincante, Thiem décevant

«Je ne manquais pas du tout de motivation, mais ça ne fonctionnait simplement pas, a mentionné Thiem. Tous mes coups manquaient de puissance et n’étaient pas assez précis. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Je suis déjà de retour sur le court depuis deux mois et je m’entraîne bien, avec beaucoup d’intensité.»
Photo: Martin Bureau Agence France-Presse «Je ne manquais pas du tout de motivation, mais ça ne fonctionnait simplement pas, a mentionné Thiem. Tous mes coups manquaient de puissance et n’étaient pas assez précis. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Je suis déjà de retour sur le court depuis deux mois et je m’entraîne bien, avec beaucoup d’intensité.»

La Québécoise Leylah Fernandez a livré une performance sans bavure dimanche, et elle s’est qualifiée pour le deuxième tour des Internationaux de France. Championne junior à Roland-Garros en 2019, Fernandez n’a fait qu’une bouchée de la Russe Anastasia Potapova, l’emportant 6-2 et 6-1 en seulement 59 minutes.

La joueuse de tennis de 18 ans, 69e, n’a fait face à aucune balle de bris, n’a commis qu’une seule double faute et n’a perdu que dix points à son service. Elle a également converti cinq de ses neuf balles de bris.

Au deuxième tour, Fernandez affrontera l’Américaine Madison Keys, 23e tête de série, qui a vaincu la Française Océane Dodin 6-3, 3-6, 6-1.

Quant à l’Ontarienne Bianca Andreescu, 6e tête de série, elle livrera bataille à la Slovène Tamara Zidansek lundi.

De son côté, après avoir respecté ses intentions de ne pas participer aux conférences de presse d’après-match aux Internationaux de tennis de France, la Japonaise Naomi Osaka a écopé une amende de 15 000 $ dimanche et risque jusqu’à la disqualification si elle recommence.

C’est ce qu’ont annoncé, dans une déclaration commune et officielle, les représentants des quatre tournois qui composent le Grand Chelem du tennis, quelques heures après la victoire d’Osaka lors de son match de premier tour face à la Roumaine Patricia Maria Tig (6-4, 7-6).

Osaka a remporté quatre tournois du Grand Chelem au cours de sa carrière, tous sur surface dure incluant les Internationaux d’Australie en février dernier. Elle n’a cependant jamais franchi le troisième tour à Roland-Garros et n’a pas participé à l’événement l’an dernier, tenu peu de temps après son triomphe aux Internationaux des États-Unis.

Chez les hommes

L’Espagnol Pablo Andujar a causé la première grande surprise du tournoi, éliminant dès la première ronde l’Autrichien Dominic Thiem, quatrième tête de série du tournoi, en cinq manches. Après avoir perdu les deux premières manches, Andujar, 68e joueur au monde, est venu de l’arrière pour vaincre Thiem 4-6, 5-7, 6-3, 6-4, 6-4, en 4 h 28 minutes. À sa huitième présence à Roland-Garros, c’est la première fois que Thiem se fait éliminer dès le tour initial. En 2018 et en 2019, il avait atteint la finale, mais s’était incliné chaque fois aux mains de Rafael Nadal.

Plus tôt dimanche, le Canadien Milos Raonic s’est retiré du tournoi, à 24 heures de son match de premier tour. Un porte-parole de Tennis Canada n’a pas été en mesure de préciser les raisons du retrait de Raonic.

Ce désistement fait suite à celui de Denis Shapovalov, la semaine dernière, en raison d’une blessure à l’épaule.

Il ne reste donc que Félix Auger-Aliassime comme Canadien au tableau du simple masculin. Classé 20e tête de série, Auger-Aliassime devrait jouer mardi face à l’Italien Andreas Seppi.

À voir en vidéo