«On doit être meilleur dans les deux surfaces de réparation»

Comme la semaine dernière, le CF Montréal (2-3-2) livrera bataille à l’une des deux pires équipes du circuit Garber, alors que le Fire (1-4-1) n’a récolté que quatre points en six rencontres cette saison.
Photo: Lynne Sladky Associated Press Comme la semaine dernière, le CF Montréal (2-3-2) livrera bataille à l’une des deux pires équipes du circuit Garber, alors que le Fire (1-4-1) n’a récolté que quatre points en six rencontres cette saison.

Si Wilfried Nancy a dit avoir ressenti un peu d’énervement à la suite de la défaite crève-cœur de sa troupe samedi dernier, il demeure dans l’ensemble satisfait du travail de ses joueurs jusqu’à maintenant. Et il souhaite que l’énergie qu’ils ont dépensée sur le terrain en 2021 soit récompensée de la plus belle des façons en fin de semaine.

« Ça fait pas mal de matchs que nous passons près de gagner et où on se fait égaliser ou que l’on perd », a déclaré Nancy lors de sa visioconférence hebdomadaire, jeudi après-midi, à 48 heures du match contre le Fire de Chicago au Soldier Field.

« J’ai envie qu’on ait une bonne performance comme on en a eu par le passé, mais qu’on gagne ce match-là pour récompenser le travail des joueurs parce que sincèrement, je suis satisfait. En tant que coach, si je regarde les joueurs, ils font de bonnes performances. Maintenant, comme je l’ai déjà dit, on doit être meilleur dans les deux surfaces de réparation », a ajouté Nancy.

Comme la semaine dernière, le CF Montréal (2-3-2) livrera bataille à l’une des deux pires équipes du circuit Garber, alors que le Fire (1-4-1) n’a récolté que quatre points en six rencontres cette saison.

Les joueurs du Fire ont le mérite d’avoir gagné leur dernier match, samedi dernier contre l’Inter Miami CF, et ils ont tellement aimé la sensation qu’ils tiennent à la vivre de nouveau samedi après-midi.

De leur côté, les équipiers montréalais ont commencé une dangereuse glissade au classement de l’Association Est après leur convaincante prestation contre Miami, le 12 mai, dans une victoire de 2-0.

À Atlanta le 15 mai, le CF Montréal semblait destiné à mériter un point au classement avant de concéder le seul but de la rencontre à quelques secondes de la fin des arrêts de jeu de la deuxième demie.

Une semaine plus tard, la formation montréalaise a gaspillé une avance de 1-0 avec environ 20 minutes à jouer, en route vers un revers de 2-1 face au FC Cincinnati.

Dans ce match, Romell Quioto avait raté une chance inouïe de marquer le premier but du match, faisant dévier à côté d’un filet grand ouvert une passe de Zachary Brault-Guillard à la 45e minute de jeu.

Cette opportunité ratée est revenue hanter la formation montréalaise et a agacé l’athlète du Honduras.

« Je sais que chaque joueur veut bien faire. Maintenant, je dois trouver les bons mots pour aider un joueur qui connaît des difficultés au niveau de l’efficacité. J’ai eu une bonne discussion avec Romell, qui s’en voulait parce qu’il avait eu des chances de marquer qui nous auraient aidés à gagner le match », a raconté Nancy.

« Pour un attaquant, ce n’est pas facile ; c’est comme un gardien lorsqu’il fait une erreur. Nous discutons beaucoup pour trouver un moyen d’aider Romell et les autres attaquants à finir les actions que nous avons. Je suis pas mal certains que tout ira bien, bientôt », a ajouté Nancy.

Samedi, par ailleurs, les joueurs du CF Montréal retourneront dans un environnement qui ne leur a pas été très favorable depuis leur entrée en MLS. En neuf matchs dans la Ville des Vents, les formations montréalaises n’ont récolté qu’une seule victoire, 2-1 le 16 avril 2016, et subi cinq défaites.

Un environnement que connaît d’ailleurs bien Djordje Mihailovic, qui y disputera un premier match dans un uniforme différent que celui du Fire, qu’il a arboré entre 2017 et 2020.

« Nous allons sur la route à Chicago et habituellement, Chicago joue assez bien à domicile. C’est un endroit difficile où jouer. Le terrain est plus petit, l’équipe aura des fans et elle aura la confiance venant de sa première victoire », a noté Mihailovic.

Rien n’est encore certain, mais il se pourrait que le CF Montréal puisse compter sur la présence de Mason Toye face au Fire.

Toye a marqué un but lors de chacun de ses deux premiers matchs de la saison. Il a cependant raté les cinq parties suivantes à cause d’une élongation musculaire à la cuisse gauche.

Depuis, le CF Montréal présente un dossier de 1-3-1. Durant cette séquence, l’équipe n’a marqué que trois buts et a été victime de trois blanchissages.

 

Nancy obtient déjà un vote de confiance pour la saison prochaine

Le CF Montréal a exercé l’option au contrat de son entraîneur-chef pour la saison 2022. Wilfried Nancy, âgé de 44 ans, a hérité du poste le 8 mars lorsque Thierry Henry a quitté l’équipe pour des raisons familiales. Il était entraîneur adjoint de la première équipe depuis le 7 janvier 2016. Il a notamment fait partie de l’équipe d’entraîneurs qui a remporté le Championnat canadien en 2019 et qui a mené l’équipe aux séries éliminatoires en 2016 et 2020. « Je prends cette décision maintenant, parce que je vois le travail qu’il effectue chaque jour, la philosophie de jeu durant les matchs, ainsi que la relation entre les joueurs et le personnel d’entraîneurs qui est très positive depuis le premier jour, a commenté le directeur sportif du CF Montréal, Olivier Renard, dans le communiqué de l’équipe. Je suis confiant pour le futur. »



À voir en vidéo