La bonne humeur règne chez le Canadien

Grâce à son but en prolongation, sur une passe de Cole Caufield, Nick Suzuki et ses coéquipiers peuvent encore croire au deuxième tour des séries de la LNH cette saison.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Grâce à son but en prolongation, sur une passe de Cole Caufield, Nick Suzuki et ses coéquipiers peuvent encore croire au deuxième tour des séries de la LNH cette saison.

La bonne humeur était de mise chez le Canadien de Montréal vendredi, au lendemain de sa victoire de 4-3 en prolongation lors du cinquième match de la série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto.

Et pour cause, le Tricolore retrouvera 2500 partisans dans les gradins du Centre Bell lors du sixième match, samedi. Ce sera alors le premier affrontement de la LNH à se dérouler devant des spectateurs au Canada depuis le début de la pandémie de COVID-19, en mars 2020.

« Rentrer à la maison et revoir nos partisans, c’est certain que ça peut apporter de l’énergie à notre équipe, a déclaré l’entraîneur-chef par intérim, Dominique Ducharme, en visioconférence. Mais au bout du compte, il faut s’assurer qu’on est encore solide demain [samedi], prendre ce qu’on a fait hier et tenter de faire encore mieux. On prend un match à la fois. »

« Notre but, c’était de revenir ici, et maintenant, notre objectif est de nous rendre à Toronto et de disputer le match numéro 7 », a-t-il ajouté. Les Maple Leafs mènent la série de premier tour 3-2.

Rester concentré

Tout ceci n’aurait toutefois pas pu se produire sans la contribution de Cole Caufield, qui a mis la table pour le filet victorieux de Nick Suzuki jeudi soir. L’Américain âgé de seulement 20 ans goûtera d’ailleurs à l’ambiance des séries éliminatoires devant des spectateurs, au Centre Bell, pour la première fois de sa jeune carrière.

« Je crois que peu importe le nombre de spectateurs dans le Centre Bell, ce sera électrique, a lancé Caufield. Les partisans sont passionnés par leur équipe, et je crois qu’ils vont nous transmettre leur énergie. Certains gars de l’équipe m’ont parlé de l’ambiance de jouer devant une salle comble ici, et ça semble invraisemblable, ou irréel. Mais j’ai hâte, car les 2500 spectateurs seront probablement sur le bout de leur siège pendant toute la partie. »

« Ce sera un moment spécial pour nous tous. J’espère qu’on pourra livrer la marchandise pour eux », a-t-il poursuivi.

Le Tricolore tentera alors de signer une deuxième victoire d’affilée, et d’éviter du même coup l’élimination. Cole Caufield — qui a été qualifié « d’extrêmement intelligent » par son coéquipier Tomas Tatar vendredi — est toutefois conscient que le Canadien doit éviter de se laisser emporter par l’ambiance qui régnera au Centre Bell.

« C’était une grosse victoire pour notre équipe [jeudi], mais le travail n’est pas terminé. C’est une étape vers notre objectif, mais il faut se retrousser les manches et poursuivre le travail. Sur le coup, nous avons célébré le but [de Suzuki], mais aujourd’hui est un autre jour et nous devons rester concentrés sur le match de demain », a-t-il évoqué.

Ducharme ne s’en fait toutefois pas pour Cole Caufiled. Il saura faire face à la musique. « C’est un compétiteur, comme on a pu le voir dans la NCAA [National Collegiate Athletic Association] et à certains moments avec nous. Dans tout ce qu’on fait avec nos joueurs, on veut les mettre dans les meilleures conditions possibles. C’était la même chose avec Jesperi Kotkaniemi. Il a pris un pas de recul, il est revenu dans le deuxième match, et nous sommes contents de la façon dont il réagit. Même chose avec Cole », a expliqué l’entraîneur-chef.

Ces déclarations de Dominique Ducharme contrastent avec celles concernant le défenseur Alexander Romanov, qui n’a toujours pas disputé un match dans cette série. Ducharme a refusé d’exposer publiquement les motifs pour lesquels le Russe est toujours sur la galerie de presse, préférant discuter directement avec le joueur « en privé ».

D’autre part, Ducharme a indiqué que Jake Evans « va mieux », et que s’il est disponible pour le match numéro 6, il pourrait effectuer un retour au jeu. Evans a d’ailleurs fait partie des quelques joueurs qui ont patiné au Complexe sportif Bell de Brossard, vendredi matin. De son côté, Artturi Lehkonen est toujours sur la touche.

À voir en vidéo