Un premier tournoi majeur en plus de 15 mois pour Federer

Roger Federer participera à son premier tournoi du Grand Chelem depuis plus de 15 mois lorsque le jeu débutera sur la terre battue de Roland-Garros, dimanche.
Photo: Fabrice Coffrini Agence France-Presse Roger Federer participera à son premier tournoi du Grand Chelem depuis plus de 15 mois lorsque le jeu débutera sur la terre battue de Roland-Garros, dimanche.

Roger Federer, 20 fois champion lors de grands tournois, participera à son premier tournoi du Grand Chelem depuis plus de 15 mois lorsque le jeu débutera sur la terre battue de Roland-Garros, dimanche.

Depuis février 2020, Federer compte deux opérations au genou droit et une seule victoire.

« Des choses plus folles sont peut-être déjà arrivées (que moi remportant le tournoi cette année), mais je connais mes limites pour l’instant », a déclaré Federer.

Le Suisse a 39 ans, comme l’Américaine Serena Williams.

Il fêtera ses 40 ans en août ; elle atteindra cet âge en septembre.

Federer a clairement indiqué qu’il voit le séjour français avant tout comme une préparation pour Wimbledon.

Williams, elle, a reconnu que son manque de temps de jeu sur terre battue rend les choses plus compliquées, dans sa quête d’un 24e titre en Grand chelem.

« Cette année a été un peu plus difficile », a dit Williams, qui s’est retirée de Roland-Garros avant le deuxième tour à cause d’une blessure au tendon d’Achille, l’an dernier.

Williams et Federer sont tous deux symboles d’excellence.

Williams détient le record de 23 titres de prestige en simple et Federer partage la marque masculine de 20 avec Rafael Nadal.

Cependant, il y a plus d’incertitude que d’habitude quant à leurs aptitudes.

« Parfois, il faut se lancer, tout simplement. C’est toujours difficile parce que les gens s’attendent à beaucoup de moi et moi aussi », a mentionné Federer.

« C’est étrange et décevant quand je constate que je peux jouer tellement mieux, mais c’est un processus. Je ne peux pas être trop déçu de moi-même. »

Le début de la compétition a été retardé d’une semaine ; il n’y aura donc que deux semaines, au lieu de trois, entre la fin de Roland-Garros et le début de Wimbledon.

Les séances de soirée sont populaires à New York et Melbourne ; elles ont donc été ajoutées au programme à Paris, où le Court Philippe-Chatrier a été équipé d’un toit et de lumières artificielles.

À voir en vidéo