cache information close 

Marie-Eve Pelletier est éliminée, malgré de louables efforts

Maria Sharapova, hier. Elle dit avoir déjà oublié son éclatante victoire contre Serena Williams, à Wimbledon. Malgré ses 17 ans, et surtout malgré son impressionnant triomphe sur la prestigieuse scène du court central de Wimbledon il y a un mois
Photo: Jacques Grenier Maria Sharapova, hier. Elle dit avoir déjà oublié son éclatante victoire contre Serena Williams, à Wimbledon. Malgré ses 17 ans, et surtout malgré son impressionnant triomphe sur la prestigieuse scène du court central de Wimbledon il y a un mois

Le tableau du simple de la Coupe Rogers de tennis féminin a été dénudé de toutes ses Canadiennes à la suite de l’élimination de Marie-Eve Pelletier aux mains de l’Italienne Francesca Schiavone 6-3, 7-5 sur le court central du Stade Uniprix, hier soir.

Schiavone, 18e joueuse mondiale et 11e tête de série, n’a jamais été menacée à son service et a brisé celui de Pelletier aux cinquième et neuvième jeux de la manche initiale.
Pelletier, 188e joueuse mondiale, semblait destinée à forcer la tenue d’un troisième set après avoir gagné 11 points consécutifs qui lui ont permis de se forger une avance de 3-1 en deuxième manche.
Toutefois, la Milanaise de 24 ans a répliqué avec un jeu blanc à son service et un bris qui l’ont replacée à égalité avec sa rivale.
Pelletier s’est de nouveau relevée et a même eu la chance de boucler la deuxième manche, alors qu’elle menait 5-4, avec le service. Mais la Québécoise a été blanchie.
Et elle ne s’en est jamais remise.

Sourire aux lèvres
Bien qu’elle ne soit pas parvenue à pousser son adversaire à disputer, à tout le moins, une manche décisive alors qu’elle était venue si près, Pelletier n’en a pas moins gardé le sourire pendant la quinzaine de minutes qu’a duré sa rencontre avec les médias.
Avec une seule phrase, elle a su résumer son état d’esprit. «Je suis contente, parce que j’ai répondu présente!, a-t-elle lancé, d’entrée de jeu.
«Lors de la Fed Cup, [les 10 et 11 juillet à Dorval], je n’avais pas été satisfaite de mon jeu, a-t-elle ensuite précisé. Aujourd’hui, c’était la première fois que j’affrontais une joueuse si bien classée. Elle est très forte et elle ne m’a jamais permis de prendre mon rythme. Elle ne m’envoyait jamais deux balles à la même vitesse. Mais je réalise que je ne suis pas si loin et que je suis sur la bonne voie. C’est encourageant parce que je sais que je peux compétitionner avec les meilleures», a ajouté Pelletier, qui vise à améliorer sa condition physique générale, son service et son jeu de pieds.
La Québécoise ne s’est pas sentie davantage nerveuse lorsqu’elle a amorcé son service avec une avance de 5-4 en deuxième manche. Pelletier a plutôt rendu hommage à sa rivale.
«C’est plutôt elle qui m’a forcée à travailler plus fort, a noté Pelletier. Elle voulait ce jeu et elle tenait à gagner le match en deux sets. Elle a mieux joué que moi. Les premiers points de chaque jeu sont toujours importants, et j’ai manqué un coup droit trop large», a-t-elle déploré, sans jamais perdre son sourire.

Drake éliminée
En début de soirée sur le court numéro un, Maureen Drake, l’une des trois Canadiennes invitées d’office au tableau principal, n’a pas fait le poids devant la Croate Karolina Sprem.
Agée de seulement 19 ans, Sprem, 12e tête de série du tournoi et 19e joueuse au classement mondial, n’a fait qu’une bouchée de la Torontoise de 33 ans, 6-2, 6-1, en 45 petites minutes.
Sprem, une joueuse aux coups d’une puissance impressionnante, est sortie de l’ombre le mois dernier lorsqu’elle a évincé l’Américaine Venus Williams au deuxième tour à Wimbledon.
Sprem disputera son match de deuxième tour cet après-midi, sur le court numéro un, contre la Japonaise Shinobu Asagoe, la tombeuse d’Aleksandra Wozniak hier après-midi.
Dix-huit matchs de simple seront à l’horaire de la journée d’aujourd’hui, dont huit impliquant des têtes de série.
En début d’après-midi sur le court central, l’Américaine Jennifer Capriati (5e) affrontera la Russe Alina Jidkova.
Immédiatement après, la Japonaise Ai Sugiyama (7e) livrera bataille à la Slovaque Daniela Hantuchova, qui a accédé au deuxième tour lorsque la Française Emilie Loit a abdiqué à cause d’une blessure au poignet gauche, hier soir.
Hantuchova venait de briser le service de la gauchère pour prendre une avance de 5-3 en première manche.
La Russe Elena Bovina (14e) et l’Américaine Chanda Rubin (15e) disputeront également leur premier match du tournoi en début de journée.
Par ailleurs, Aleksandra Wozniak et Stéphanie Dubois disputeront un match de double sur le court central, en fin de soirée, face à un tandem formé de l’Américaine Ansley Cargill et de l’Australienne Bryanne Stewart.