Coupe Rogers de tennis - Pas de laissez-passer pour Mélanie Marois

Mélanie Marois s'est battue jusqu'au bout avec fougue, mais elle n'a pas réussi à décrocher un laissez-passer pour le tableau principal de la Coupe Rogers de tennis féminin, qui commence officiellement aujourd'hui au stade Uniprix, à Montréal. La joueuse de Sainte-Foy, classée 367e, s'est inclinée hier au deuxième tour des qualifications devant l'Allemande Antonia Matic, 273e, au compte de 4-6, 7-5 et 6-3.

Tania Rice, de Burlington en Ontario, s'est aussi inclinée au deuxième tour devant l'Américaine Teryn Ashley, quatrième favorite des qualifications, sur un compte de 5-7, 6-4 et 0-6. Aucune autre Canadienne n'est sortie indemne des qualifications: Katarina Zoricic, Valérie Tétreault, Erica Biro et Stéphanie Dubois ne franchissent pas la première ronde.

Marois, qui a décroché la couronne au Challenger Hilton Head il y a deux mois, avait bien commencé son week-end de qualifications en battant l'Américaine Samantha Reeves (122e). Après avoir gagné la première manche 6-3 samedi, elle menait la seconde 1-0 lorsque la pluie qui s'est abattue sur la métropole a forcé l'arrêt du match. Le tout s'est fini hier matin par le compte de 6-3 et 6-2 en faveur de la Québécoise. Et c'est sur le court central hier après-midi que Mélanie Marois a livré une chaude lutte à Matic, mais en vain. «Je suis vraiment déçue, a déclaré Marois. Je me dis que j'aurais pu gagner, après avoir remporté la première manche. Même que j'aurais dû gagner. Je me sentais bien avec la victoire de ce matin [hier]. J'étais un peu fatiguée, mais j'étais contente d'avoir pu garder le focus, même durant la nuit.»

Marois parle de son début de saison difficile et d'une blessure qui l'a embêtée pendant près de quatre mois. Ce qui l'attend maintenant: elle s'envole pour Vancouver et ensuite la Russie. «Je dois aller chercher des points et jouer d'autres gros matchs comme ceux que j'ai joués ici.»

Ainsi, seules les trois Canadiennes qui ont reçu une invitation pour le tournoi, doté d'une bourse globale de 1,325 million $US, soit Maureen Drake, 159e au monde, Marie-Ève Pelletier, 183e, et Aleksandra Wozniak, 16 ans, 665e, seront du tableau principal aujourd'hui.

Serena abdique

La nouvelle est tombée hier à moins de 24 heures du début officiel du tournoi: Serena Williams a confirmé son retrait à cause d'une inflammation chronique au genou gauche, blessure qu'elle s'est infligée la semaine dernière au tournoi de San Diego, en Californie. «C'est à la suite de l'examen de résonance magnétique samedi, à Los Angeles, et des conseils de mes médecins et thérapeutes que j'ai pris la décision difficile d'accorder plus de temps de récupération à mon genou. Je ne veux pas risquer d'aggraver la blessure», a déclaré la cadette des soeurs Williams par voie de communiqué.

Le désistement de Williams provoque de nombreux changements au tableau principal. Ainsi, la Russe Anastasia Myskina, troisième tête de série et gagnante à Roland-Garros en mai dernier, prendra la place de l'Américaine au haut du tableau. La Française Amélie Mauresmo, gagnante de l'édition 2002 de la Coupe Rogers, demeure la deuxième tête de série.