Pour Nancy, il n’y a pas de victoire facile

Avec sa fiche de deux gains, deux défaites et deux verdicts nuls, le CF Montréal sera favori pour remporter l’affrontement de samedi.
Photo: Mark Humphrey Associated Press Avec sa fiche de deux gains, deux défaites et deux verdicts nuls, le CF Montréal sera favori pour remporter l’affrontement de samedi.

Si jamais il existe une équipe idéale en ce moment dans la MLS pour faire oublier une défaite crève-cœur, c’est sans doute le FC Cincinnati, l’adversaire du CF Montréal ce samedi. Bien que dans l’esprit de Wilfried Nancy, l’entraîneur-chef, il ne semble pas exister d’adversaire idéal.

Après son douloureux revers de dernière seconde contre l’Atlanta United FC, samedi dernier, l’équipe montréalaise sera de retour samedi après-midi dans son domicile temporaire de Fort Lauderdale, en Floride, pour affronter le pire club du circuit Garber depuis le début de la saison.

Après avoir arraché un étonnant verdict nul de 2-2 à Nashville lors du match inaugural, le FC Cincinnati a perdu ses trois parties suivantes, incluant sa première sortie dans son nouveau château fort, 3-2 contre l’Inter Miami CF le week-end dernier. Lors de ses deux autres rencontres, la troupe de l’Ohio a subi autant de jeux blancs, en plus de concéder huit buts.

Avec sa fiche de deux gains, deux défaites et deux verdicts nuls, le CF Montréal sera favori pour remporter l’affrontement de samedi. Un détail qui n’a toutefois aucune importance aux yeux de Nancy. Pour lui, il n’existe pas de match facile en MLS. « Je prépare chaque match de la même manière, avec la même intensité, le même désir de gagner et de connaître du succès », a fait savoir l’entraîneur-chef lors de sa visioconférence hebdomadaire, jeudi.

Avec un seul point au classement, le FC Cincinnati partage le dernier rang de l’Association Est avec le Fire de Chicago. Mais le risque qu’un club rival pèche par excès de confiance face à un adversaire aussi fragile est toujours présent. Nancy ne veut donc surtout pas voir de complaisance au sein de son groupe, a averti le principal intéressé.

Je prépare chaque match de la même manière, avec la même intensité, le même désir de gagner et de connaître du succès

 

Rappelons d’ailleurs que le FC Cincinnati a remporté ses deux seuls matchs contre le CF Montréal, 2-1 le 11 mai 2019 à Cincinnati et 1-0 le 14 septembre de la même année, au stade Saputo. Et ce, bien qu’en 61 matchs depuis son entrée en MLS en 2019, la formation de l’Ohio ait inscrit 10 victoires, subi 40 revers et ait concédé 77 buts de plus qu’il en a marqués.

« Depuis le début de l’année, j’ai été clair sur le fait que lorsque l’on joue contre n’importe quelle équipe, l’objectif, c’est de gagner ce match, de progresser et de bien faire, a soutenu Wilfried Nancy. Donc, je ne m’attends pas à ce que mes joueurs fassent preuve de complaisance. S’ils le font, ce sera tant pis pour eux.  »

À voir en vidéo