Les Leafs se regroupent autour du capitaine John Tavares

Tavares a dû être sorti de la patinoire sur une civière avant d’être transporté à l’hôpital.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Tavares a dû être sorti de la patinoire sur une civière avant d’être transporté à l’hôpital.

Les Maple Leafs de Toronto ont été incapables de surmonter les suspensions infligées à Nazem Kadri en 2018 et en 2019.

L’équipe a également plié bagage rapidement après avoir perdu les services de Jake Muzzin dans la bulle de Toronto, lors des séries éliminatoires de l’été dernier.

Maintenant privés de leur capitaine John Tavares à la suite d’une effroyable collision en première période d’un très attendu duel entre deux des six équipes d’origine de la LNH, les Maple Leafs affrontent déjà, au printemps 2021, une nouvelle montagne d’adversité.

Et les joueurs savent que c’est à eux — et à eux uniquement — de changer le discours.

« Le hockey n’est pas un spectacle joué en solo », a rappelé l’entraîneur-chef Sheldon Keefe, vendredi, après la brève séance d’entraînement de sa troupe.

« D’autres joueurs doivent se manifester. C’est aussi simple que cela. Nous devons nous regrouper autour de cette situation. »

Tavares a été sonné avec 9:31 à faire au premier vingt de la première rencontre éliminatoire entre les Maple Leafs et le Canadien de Montréal, remportée 2-1 par le Tricolore. Il a été atteint à la tête par le genou de Corey Perry après avoir chuté à la suite d’une mise en échec de Ben Chiarot.

Le personnel médical des deux équipes est vite venu à sa rescousse. Tavares, qui a tenté de se relever et qui avait le visage ensanglanté, a dû être sorti de la patinoire sur une civière avant d’être transporté à l’hôpital St. Michael’s.

Victime d’une commotion cérébrale, Tavares a obtenu son congé vendredi matin après avoir passé la nuit en observation.

L’équipe précise qu’il a été examiné par une équipe neurochirurgicale et qu’il est maintenant de retour chez lui, où il est suivi par l’équipe médicale du club.

Son absence sera d’une durée indéterminée, a ajouté la formation torontoise.

« C’est une situation qui fait peur », a noté Auston Matthews en parlant de l’incident impliquant Tavares.

« Nous pensons tous à Johnny et nous sommes heureux de savoir qu’il va mieux et qu’il est de retour à domicile. Les gars vont devoir lever leur jeu d’un cran, chacun d’entre nous devra relever son jeu d’un cran. C’est difficile de remplacer un gars comme lui. »

« Il est notre capitaine, il est notre leader. »

L’attaquant Jason Spezza, des Maple Leafs, discutait avec Tavares sur la glace dans les instants qui ont suivi l’incident, dans le but de calmer son ami et coéquipier.

« Ça vous donne des haut-le-cœur de voir un joueur étendu sur la glace de cette façon. Et surtout John. Il est tellement concentré et en contrôle », a déclaré Spezza.

Tavares, qui a échangé avec ses coéquipiers par texto et au téléphone, a publié un communiqué vendredi pour remercier les médecins, les Maple Leafs et leurs partisans pour leur soutien.

Spezza a dit avoir parlé avec Tavares après la rencontre, et ajouté que le vétéran de 30 ans a voulu s’assurer que l’équipe allait se concentrer sur la tâche qui l’attend.

« Ça donne une idée de son caractère », a noté Spezza. « C’est lui qui est à l’hôpital et il s’inquiète pour nous. »

« Nous jouons pour lui », a ajouté le défenseur Morgan Rielly.

Soulagés de savoir que Tavares était en voie de guérison, les joueurs des Maple Leafs doivent maintenant penser à ce qu’ils devront faire en l’absence de leur leader et du troisième marqueur de l’équipe, derrière Mitch Marner et Matthews.

« C’est une situation très malheureuse », a admis Keefe. « Ce n’est pas ce que vous voulez lorsque vous entamez les séries éliminatoires et que vous avez des attentes élevées. »

Ils devront notamment trouver une solution pour loger la rondelle derrière le gardien du Canadien Carey Price lors du deuxième match, samedi soir.

Matthews a obtenu 8 des 36 tirs de son équipe, et un autre a touché le poteau. William Nylander, qui a marqué l’unique filet des Maple Leafs, a lui aussi vu l’un de ses tirs aboutir sur l’une des tiges du filet.

L’attaque à cinq, qui a connu beaucoup d’ennuis pendant la majeure partie de la deuxième moitié de la saison, n’a pas su profiter de ses opportunités, malgré de belles occasions de le faire.

« Vous ne pouvez pas gagner une série en un seul match », a rappelé Matthews. « Nous voulons simplement maintenir le cap. »

Keefe estime qu’il n’est pas étonnant que Price — un futur membre du Temple de la renommée — a relevé le niveau de son jeu après avoir joué seulement deux périodes dans la Ligue américaine au cours du mois précédent, alors qu’il se rétablissait d’une commotion cérébrale.

« Il semble qu’un gardien de la trempe de Carey Price attende toujours les moments de grande importance. C’est ce que nous anticipions et c’est ce qu’il a montré », a décrit Keefe.

« Il a été solide, mais nous devons en faire beaucoup plus pour lui rendre la tâche difficile et nous donner plus d’opportunités (de marquer). »

À voir en vidéo