Leclerc domine la 2e séance d’essais à Monaco

Le dernier pilote Ferrari à avoir triomphé à Monaco fut Sebastian Vettel il y a quatre ans, mais Lewis Hamilton s’est dit impressionné par ce qu’il a vu pendant les deux premières séances d’essais libres.
Photo: Lucas Bruno AP Le dernier pilote Ferrari à avoir triomphé à Monaco fut Sebastian Vettel il y a quatre ans, mais Lewis Hamilton s’est dit impressionné par ce qu’il a vu pendant les deux premières séances d’essais libres.

Le pilote Ferrari Charles Leclerc a fait plaisir à ses partisans en signant le meilleur temps de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, jeudi.

Leclerc, un héros local, a affiché un chrono d’une minute et 11,684 secondes sur le parcours de 3,4 km qui serpente les rues de la principauté monégasque.

Il a ainsi vengé un début de journée cauchemardesque. Leclerc, qui a grandi dans un appartement qui surplombe les rues du prestigieux circuit routier, n’a effectué que quatre tours lors de la première séance en matinée, en raison de problèmes avec la boîte de vitesses de sa Ferrari.

Le dernier pilote Ferrari à avoir triomphé à Monaco fut Sebastian Vettel il y a quatre ans, mais Lewis Hamilton s’est dit impressionné par ce qu’il a vu pendant les deux premières séances d’essais libres.

« Ferrari a l’air très performante ; c’est étonnant de les voir progresser aussi rapidement, mais c’est bien, a convenu le Britannique. La compétition est féroce. Nous avons du pain sur la planche. »

Son coéquipier au sein de la Scuderia, Carlos Sainz fils, a enregistré le deuxième temps, à 0,112 seconde.

Hamilton, le meneur au classement des pilotes, a suivi en troisième place, devant son principal adversaire au championnat, le pilote Red Bull Max Verstappen.

 

« Nous sommes trop lents et nous devons trouver notre rythme, s’est plaint le Hollandais. Je suis habituellement très confortable dans la voiture, mais présentement ça n’est pas le cas. »

L’autre pilote Mercedes, Valtteri Bottas, a complété le top 5, devant Lando Norris (McLaren), Pierre Gasly (Alpha Tauri), Sergio Perez (Red Bull), Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et Vettel (Aston Martin), dans l’ordre.

L’autre pilote Aston Martin, le Québécois Lance Stroll, s’est contenté du 13e chrono à 1,511 seconde de Leclerc.

« Ç’a été très achalandé en piste. Il y avait beaucoup de congestions, donc c’était difficile d’avoir de l’espace, ce qui joue toujours un rôle déterminant les samedis et dimanches, a convenu le pilote de Mont-Tremblant. Les séances se sont bien déroulées ; nous avons recueilli beaucoup d’informations et d’éléments pour nous améliorer avant la troisième séance d’essais libres. »

De son côté, le Torontois Nicholas Latifi a réussi le 17e temps au volant de sa Williams.

La deuxième séance d’essais libres a été écourtée d’environ cinq minutes, après que le pilote Haas Mick Schumacher eut mal négocié le virage Massenet et endommagé l’arrière de sa monoplace.

Perez avait signé le meilleur temps de la première séance en matinée.

 

Hamilton dispose d’un coussin de 14 points devant Verstappen au championnat des pilotes, après qu’ils se soient échangé les deux premières places des quatre premières épreuves de la saison. Hamilton convoitera sa 101e position de tête en carrière samedi, et sa 99e victoire en F1 le lendemain.

Il espère aussi décrocher son huitième championnat du monde de F1, ce qui pourrait lui permettre de briser l’égalité qui persiste avec le légendaire pilote Michael Schumacher.

La séance s’est déroulée sous un soleil radieux et une température confortable, devant des spectateurs. Le Grand Prix de Monaco avait été annulé l’an dernier à cause de la pandémie de coronavirus.

« Tout le monde aime piloter ici. C’est une journée formidable, la température est clémente, donc c’est très “cool” d’être de retour ici, a convenu Hamilton, qui habite aussi Monaco. C’est une piste rapide, et époustouflante chaque fois que tu peux t’y retrouver. J’ai vraiment apprécié ma journée. »

Hamilton s’est aussi dit surpris par l’adhérence du parcours.

« Pour une raison ou une autre, il y a beaucoup d’adhérence cette année. Je crois que c’est parce qu’ils ont refait le bitume, a-t-il expliqué. Nous étions plus rapides qu’en 2019, ce qui est formidable. »

Monaco est le seul endroit où il n’y a aucune activité en piste le vendredi, puisque c’est congé.

Une troisième séance d’essais libres aura lieu samedi, suivie de la séance de qualifications.

À voir en vidéo