Guy Lafleur reçoit les grands honneurs de la LHJMQ

Si l’on associe Guy Lafleur au numéro « 10 » qu’il a porté durant sa glorieuse carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), c’est le « 4 » qu’il arborait chez les Remparts de Québec, de 1969 à 1971.
Photo: La Presse canadienne Si l’on associe Guy Lafleur au numéro « 10 » qu’il a porté durant sa glorieuse carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), c’est le « 4 » qu’il arborait chez les Remparts de Québec, de 1969 à 1971.

La Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) rendra un nouvel hommage à Guy Lafleur la saison prochaine en retirant à tout jamais le numéro « 4 » à travers tout le circuit.

« Le fait que le chandail numéro 4 soit retiré à tout jamais, c’est un honneur que t’achètes pas, a confié le célèbre Démon blond lors d’un point de presse virtuel mardi, visiblement ému par le geste. C’est un honneur qu’on te donne et c’est tellement apprécié. »

Si l’on associe Guy Lafleur au numéro « 10 » qu’il a porté durant sa glorieuse carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), c’est le « 4 » qu’il arborait chez les Remparts de Québec, de 1969 à 1971. Il a marqué 233 buts et récolté 146 aides pour un total de 379 points en 118 rencontres. « Le numéro 4, je l’ai presque toujours porté jusqu’au junior. Ça a commencé au Tournoi pee-wee de Québec en 1962, a raconté l’ex-joueur du Canadien. Jean Béliveau, ça a toujours été mon idole et une source d’inspiration tout au long de ma carrière. »

Une cérémonie devrait avoir lieu la saison prochaine à Québec au moment où l’on soulignera les 25 ans du retour des Remparts dans la LHJMQ.

Dès la saison prochaine, il ne sera plus possible de porter ce numéro dans aucune équipe de la LHJMQ. Il s’agit du deuxième hommage du genre rendu dans le circuit Courteau. En 2019, le numéro « 87 » de Sidney Crosby avait lui aussi été rendu inaccessible.

Guy Lafleur a tenu à rendre lui-même hommage à ses coéquipiers des Remparts avec qui il a remporté la Coupe Memorial en 1971. « C’est en jouant avec des joueurs super-élites que tu atteins tes buts et pour moi, ç’a été de jouer avec des gars comme Michel Brière, Réjean Giroux, André Savard et un paquet de joueurs que je ne peux pas tous nommer »

Le commissaire Gilles Courteau a rappelé que Guy Lafleur a été la première grande vedette de la LHJMQ, attirant des foules de plus de 10 000 spectateurs au Colisée de Québec.

Il remplissait les arénas partout où il se déplaçait. Lafleur a d’ailleurs été nommé meilleur joueur des 50 ans d’histoire de la ligue en 2019. En deux saisons, il a marqué 233 buts et récolté 146 aides pour un total de 379 points en 118 rencontres.

Le natif de Thurso, en Outaouais, a eu de bons mots pour les gens de la région qui l’ont toujours soutenu. Il se souvenait notamment du gérant de l’aréna, Jean-Paul Meloche, qui le laissait s’entraîner tôt les matins de week-end jusqu’à ce qu’il quitte la maison pour Québec à l’âge de 14 ans pour rejoindre l’équipe junior B, puis les As junior et les Remparts.

« Ça va bien »

Aux prises avec une récidive du cancer du poumon, Guy Lafleur dit se sentir « super bien » depuis ses deux plus récents traitements. « Je prends ce qui passe ! Il y a des semaines ou tu feeles moins bien que d’autres, mais on me dit que c’est normal. Là, ça va bien et j’espère que ça va continuer », a-t-il partagé en soulignant plus tard que sa mère de 90 ans se portait probablement mieux que lui, mais qu’elle priait pour qu’il retrouve la santé.

En plus du retrait du numéro de Lafleur, la LHJMQ a annoncé un don versé à la Fondation du CHUM, un organisme pour lequel le célèbre hockeyeur agit comme ambassadeur.

Les propriétaires de la ligue se sont entendus sur un montant de 50 410 $. Pourquoi ce chiffre ? « 50 » parce que Guy Lafleur a été nommé meilleur joueur des 50 ans de la LHJMQ, « 4 » pour son numéro au niveau junior et « 10 » pour son numéro dans la LNH.

 
379
Nombre de points récoltés en 118 matchs par Guy Lafleur dans la LHJMQ.

À voir en vidéo