L’éclosion de COVID-19 a grandement nui aux Raptors, selon l’entraîneur Nick Nurse

L’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse
Photo: Chris O'Meara Associated Press L’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse

Les Raptors de Toronto ne se sont jamais vraiment relevés d’une éclosion de la COVID-19 dans leurs rangs, selon l’entraîneur-chef Nick Nurse.

Les Raptors ont complété la saison avec un dossier de 27-45 et ont terminé au 12e rang dans l’Est.

Ils ont été écartés des séries pour la première fois depuis 2013.

« J’aime penser que cette équipe aurait pu faire beaucoup mieux », a dit Nurse lundi, en vidéoconférence.

Il a rappelé que les champions de 2019 offraient de bonnes performances avant que la COVID-19 ne sévisse.

Cette éclosion, au tournant de février et mars, a mis au rancart plusieurs joueurs importants dont Fred VanVleet, Pascal Siakam et OG Anunoby, ainsi que plusieurs adjoints de Nurse.

Toronto a perdu neuf fois de suite et a conclu mars avec une fiche de 1-13.

Un des revers les plus douloureux a été celui du 11 mars contre les Hawks, à Tampa. Les Raptors menaient par sept points avec une minute au cadran, mais le tir de dernière seconde de Tony Snell a permis à Atlanta de gagner 121-120.

« C’est le genre de saison qui vous donne de la motivation pour l’avenir », a dit Nurse.

Deux questions-clé chez les Raptors entourent l’avenir du vétéran garde Kyle Lowry et du président de l’équipe, Masai Ujiri.

Nurse souhaite le retour d’Ujiri car, dans son esprit, les deux hommes forment « une bonne équipe ».

Lowry va discuter avec les journalistes mardi matin. Dans le cas d’Ujiri, ce sera mercredi matin.

Nurse aura une entre-saison fort occupée, incluant au moins quelques semaines comme entraîneur-chef de l’équipe nationale masculine du Canada.

L’unifolié doit gagner un tournoi de dernière chance pour mériter une place aux Jeux olympiques de Tokyo.

Ce tournoi aura lieu du 29 juin au 4 juillet, à Victoria.

Le repêchage de la NBA sera présenté le 29 juillet. La loterie en vue de celui-ci aura lieu le 22 juin. Les Raptors ont 7,5 pour cent des chances d’obtenir le tout premier choix.

À voir en vidéo