Wilkerson est une énigme pour Robinson

Le gérant Frank Robinson aimerait bien prendre le vidéo du match de mardi soir au Stade olympique et le montrer à Brad Wilkerson... et lui montrer à nouveau et lui remontrer en fait à plusieurs reprises.

Wilkerson a connu du succès dans ce match contre les Mets. Il a obtenu quatre coups sûrs pour égaler un sommet en carrière. Il a même frappé la balle «sur le nez» en neuvième quand il a été retiré pour la première fois du match.

Robinson voudrait que Wilkerson comprenne bien qu'il peut connaître du succès s'il s'élançait plus souvent.

Wilkerson est le joueur des Expos qui voit le plus de tirs en cours de saison. Il est le joueur le plus patient de tout le groupe. Il a même dominé tout le baseball majeur la saison dernière en voyant 4,37 lancers en moyenne par présence à la plaque.

Pourtant, c'est lui qui est retiré au bâton le plus souvent chez les Expos. En fait, avant le match de mercredi, il était retourné à l'abri avec son bâton sur l'épaule 92 fois, soit deux fois plus souvent que n'importe quel autre joueur de la formation.

Habituellement quand un joueur est patient, ce qui devrait normalement être une grande qualité, il a tellement bon oeil qu'il est retiré peu souvent à la plaque.

C'est pourquoi le cas de Wilkerson est si énigmatique. «Je ne sais pas pourquoi il s'élance si souvent dans le vide, a dit Robinson. Quand il fait contact avec la balle, il obtient des résultats. Parfois on se demande si l'on voit bien le même joueur au bâton d'un jour à l'autre. Mais je sais qu'il se mettra à faire de meilleurs contacts quand il aura acquis de l'expérience. Pourquoi il ne le fait pas, je ne le sais pas. J'aimerais bien le savoir.»

À tel point que Robinson aimerait même que Wilkerson soit moins patient au bâton. C'est presque impensable pour un gérant de dire à un jeune joueur de se montrer moins patient, mais Robinson serait tenté de le faire dans le cas de son voltigeur.

«Wilkerson n'est pas le genre de joueur qui fait souvent contact. Je pense qu'il ne peut se permettre de se retrouver avec deux prises contre lui trop souvent. Il n'est pas encore assez habile pour le faire.» Robinson est de la vieille école. Il n'aime pas les retraits sur des prises.