Expos 2 Mets 4 - Un bon vieux duel de lanceurs

Ce ne fut pas le feu d’artifice de la veille. Même que le match avait des allures d’un bon vieux duel de lanceurs pendant plusieurs manches.

À la fin, c’est un circuit de trois points du voltigeur de centre Mike Cameron, son 18e de la saison, qui a tranché le débat en faveur des Mets de New York qui ont défait les Expos 4-2, hier, devant une maigre foule de 7147 spectateurs au Stade olympique.
Les Mets ont ainsi mis fin à une série de cinq victoires des Expos, leur plus longue série victorieuse de la saison.
Zach Day (5-10) a subi une quatrième défaite de suite, mais il ne s’est pas trop mal débrouillé face au vétéran gaucher Tom Glavine (8-8), qui remportait la 25e victoire de sa carrière face aux Expos.
Les Expos ont même marqué les premiers en quatrième, mais ils ont laissé Glavine s’en tirer à très bon prix.
Le gaucher aurait pu se retrouver dans l’eau chaude quand il a donné des simples à Brad Wilkerson - qui a récolté quatre coups sûrs - Juan Rivera et Nick Johnson pour remplir les coussins sans aucun retrait.
Mais le receveur Einar Diaz s’est commis dans un double retrait. Wilkerson a marqué, mais la poussée s’est terminée là. Day y est ensuite allé d’un faible roulant pour le troisième retrait.
Day avait rivalisé avec Glavine pendant cinq manches et avait complètement fermé la porte, même s’il avait fallu un excellent jeu défensif d’Endy Chavez en troisième pour mettre fin à la manche. Mais en sixième, il a commis quelques erreurs coûteuses.
D’abord, il a servi un but sur balles à Richard Hidalgo. Ty Wigginton a suivi avec un simple dans la droite et Cameron a vidé les sentiers quand il s’est élancé sur un tir invitant avec un compte d’aucune balle, une prise.
C’est bien là tout ce qu’on pouvait reprocher au grand droitier.
Les Expos ont réduit l’écart en fin de manche quand Wilkerson a parti le bal avec un double, son troisième coup sûr du match. Juan Rivera a obtenu un simple pour placer des coureurs aux extrémités du losange.
Le joueur de troisième but David Wright a alors donné un fier coup de main à son lanceur en plongeant à sa droite pour capter un coup en flèche de Johnson. Si Wright ne capte pas cette balle, Johnson récolte un double et produit deux points.
Puis, Diaz a suivi avec un ballon-sacrifice dans la droite pour permettre à Wilkerson de marquer.
En six manches, Day a cédé six coups sûrs et trois points. Il a donné trois buts sur balles, dont un intentionnel.
Les Mets ont repris une avance de deux points en septième contre le releveur Claudio Vargas. C’est un simple de Wigginton qui a alors poussé le Japonais Kazuo Matsui dans la zone payante.
Les Mets ont menacé à nouveau en neuvième quand ils ont placé deux coureurs sur les buts face au gaucher Joe Horgan. Mike Piazza est même sorti de l’abri pour participer à un premier match depuis le 20 juillet. Blessé à un poignet, Piazza a été retiré sur un roulant par le releveur Luis Ayala pour mettre fin à la menace.
Braden Looper a fermé la porte en fin de manche pour mériter un 21e sauvetage.