Toronto - La pluie perturbe le calendrier au Masters de tennis du Canada

Les spectateurs qui assistaient aux matchs du Masters du Canada à Toronto ont dû prendre leur mal en patience, hier, la pluie ayant forcé l’annulation de la moitié des rencontres programmées.
Photo: Agence Reuters Les spectateurs qui assistaient aux matchs du Masters du Canada à Toronto ont dû prendre leur mal en patience, hier, la pluie ayant forcé l’annulation de la moitié des rencontres programmées.

Toronto — Dame Nature a porté un dur coup, hier, à Stacey Allaster et aux organisateurs du Masters de tennis du Canada.

Il y a finalement eu du tennis après neuf heures d’attente, mais les amateurs n’ont eu droit qu’à 35 minutes de jeu. A l’arrivée, la pluie incessante a contraint Allaster, directrice du tournoi, à reporter 18 des 19 matchs prévus.
La première — et seule — rencontre de la journée entre le numéro un suisse Roger Federer et le Marocain Hicham Arizi s’est amorcée vers 19h30, mais le match a été interrompu après la première manche et il n’a jamais remis. Federer a remporté cette manche 6-3.
Les sept autres rencontres prévues en soirée à la suite de l’horaire révisé — notamment celles mettant en vedette Carlos Moya (4e), Tim Henman (5e) et Marat Safin (15e)— avaient été reportées vers 20 heures.
Ces reports s’ajoutaient à ceux déjà confirmés en après-midi. Le champion en titre américain Andy Roddick, Guillermo Coria (3e), Lleyton Hewitt (9e), ainsi que les Canadiens Frank Dancevic de Niagara Falls, et Frédéric Niemeyer de Deauville, étaient aussi au programme de la journée.
Dancevic était bien le seul à ne pas être déçu. «Ca va m’aider parce que j’ai dû prendre un vol de nuit en provenance de la Californie et je suis un peu fatigué, a dit Dancevic. Ça me donne une journée de plus pour récupérer.»
Allaster a précisé que le report des matchs allait faire mal aux organisateurs d’un point de vue financier.
«Nous avons généré des revenus d’environ 150 000 $ [lundi soir] avec 4000 billets vendus et nous nous attendions à des sommes équivalentes ce soir, a dit Allaster. Nous avions l’un des meilleurs programmes de notre histoire. Ce sont des pertes significatives.»
Allaster a précisé que le mercredi était toujours excellent aux guichets, mais que le nombre de billets disponibles sera moindre en raison des échanges.
De plus, les assurances du Masters du Canada ne couvrent que les cinq derniers jours du tournoi.