Le Canadien s’incline à nouveau face aux Leafs

Les Maple Leafs ont créé l’égalité à 13:36 quand Nylander a complété un beau jeu amorcé par Muzzin et John Tavares.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Les Maple Leafs ont créé l’égalité à 13:36 quand Nylander a complété un beau jeu amorcé par Muzzin et John Tavares.

Le Canadien a réussi à connaître un bon départ, mais la conclusion n’a guère été plus satisfaisante et le discours est revenu sur le besoin de faire preuve de plus de constance.

La formation montréalaise a inscrit le premier but pour une première fois en sept rencontres, mais les Maple Leafs de Toronto ont marqué trois buts d’affilée en deuxième période pour s’imposer par le pointage de 3-2, samedi soir au Scotiabank Arena.

Le Tricolore a donc encaissé un troisième revers de suite et ne s’est pas donné de chance de confirmer sa participation aux séries éliminatoires.

Il devait obtenir un point de plus que les Canucks de Vancouver pour obtenir son billet pour le tournoi printanier. Les Canucks affrontaient les Oilers d’Edmonton en fin de soirée.

« Nous voulons 60 minutes parfaites, mais il y a des changements de rythme dans un match, a souligné l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme. Je pense qu’en général, c’était un match qui aurait pu aller d’un côté ou l’autre. Leurs buts ont été marqués sur des tirs qui sont passés à travers des joueurs. C’est comme ça. »

Pour leur part, les Maple Leafs se sont assurés du titre de la section Nord. Il s’agit de leur premier titre de section depuis la saison 1999-2000.

Brett Kulak et Nick Suzuki ont offert une avance de 2-0 au Canadien (24-21-9).

Pierre Engvall, William Nylander et Mitchell Marner ont ensuite répliqué pour les Maple Leafs (35-13-6), qui ont une fiche de 7-0-1 à leurs huit derniers matchs.

Jake Allen a stoppé 23 tirs devant le filet du Canadien. À l’autre bout de la patinoire, Jack Campbell a réalisé 21 arrêts.

Le Canadien a conclu sa série saisonnière face aux Maple Leafs, son adversaire le plus probable au premier tour des séries, avec un dossier de 3-6-1.

Alex Belzile avait été inséré dans la formation du Canadien puisque Phillip Danault n’était pas disponible. Ducharme a annoncé samedi matin que Danault avait subi une commotion cérébrale deux jours plus tôt face aux Leafs.

En l’absence de Danault, le Canadien a connu une soirée difficile dans le cercle des mises au jeu, avec une efficacité globale de 38 %. Eric Staal a été 2-en-13 sur les mises au jeu.

« Il fait bien certaines choses, a dit Ducharme au sujet de Staal. Présentement, nous sommes dans une situation où nous devons tenter d’obtenir le meilleur de tout le monde. Je pense qu’il comprend bien comment nous jouons. Il s’améliore de semaine en semaine. »

Le Canadien disputera les deux derniers matchs à son calendrier régulier lundi et mercredi, quand il accueillera les Oilers d’Edmonton au Centre Bell.

Un bon départ, mais…

Le Canadien a vite annoncé ses intentions en cognant à la porte après moins d’une minute de jeu, mais la déviation de Joel Armia devant le filet a tout juste raté la cible.

Ce n’était que partie remise pour le Tricolore, puisque Kulak a ouvert la marque à 3:34. Son lancer à partir de l’enclave a semblé effleurer un rival avant de faire bouger les cordages. Sur la séquence, Belzile a amassé une aide.

Cole Caufield a défié Campbell avec un bon tir quelques minutes plus tard, mais le gardien a tout juste réussi l’arrêt avec sa jambière gauche.

Le Canadien a limité les Maple Leafs à quatre tirs au but en première période.

Il a augmenté son avance après seulement 31 secondes de jeu en deuxième période. Suzuki a fait mouche lors d’une attaque à deux contre un.

Caufield a obtenu une autre belle occasion de marquer quelques instants plus tard en s’échappant. Il a toutefois été rejoint par le défenseur Jake Muzzin et n’a pas pu tirer.

Le vent a commencé à tourner par la suite, alors que les Maple Leafs ont réussi à appliquer plus de pression en zone offensive.

Engvall a surpris Allen avec un tir de l’enclave en pivotant à 5:02.

Quelques minutes après que Jeff Petry eut atteint la barre transversale, les Maple Leafs ont créé l’égalité à 13:36. Nylander a complété un beau jeu amorcé par Muzzin et John Tavares.

Les Maple Leafs ont ensuite pris les devants avec 3:27 à faire au deuxième vingt. Marner a décoché un tir parfait immédiatement après qu’Auston Matthews eut gagné une mise au jeu en territoire offensif contre Suzuki.

Le Canadien n’a jamais été en mesure de véritablement menacer le filet de Campbell en troisième période.

Ses derniers efforts ont été minés quand Petry a été puni avec 27 secondes à écouler au cadran.

Échos de vestiaire

Eric Staal a donné crédit aux Maple Leafs pour avoir réussi à augmenter la pression en deuxième période.

« Ils ont poussé fort. Nous en avions parlé et nous savions que c’était une possibilité. Je crois qu’ils ont mieux attaqué notre zone et nous n’avons pas bien réagi à la pression. Ce fut un match serré. »

Jon Merrill a pointé du côté de la gestion de la rondelle pour expliquer les ennuis du Tricolore à compter du deuxième vingt.

« Nous devons envoyer la rondelle derrière leurs défenseurs et jouer dans leur zone. Nous n’avons pas fait du bon travail non plus pour étouffer rapidement les jeux dans notre territoire afin de vite commencer la transition vers l’attaque. »

Alex Belzile a disputé un premier match de saison régulière en carrière dans la LNH après avoir connu son baptême en participant à six rencontres de séries l’été dernier.

« Je l’ai su hier soir [vendredi, qu’il allait jouer]. J’ai eu le temps de me préparer un peu. Je n’étais pas très nerveux. J’ai 29 ans, même si je suis une recrue ! J’ai vu beaucoup de hockey dans ma vie et je sais comment réagir. Quand vous rentrez dans la formation et que vous n’avez pas joué depuis longtemps, la pire chose est d’essayer de trop en faire. Il faut garder les choses simples et passer du temps en zone offensive. »