Hamilton remporte son deuxième Grand Prix de la saison

Le pilote britannique Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Formule 1 du Portugal dimanche.
Photo: Gabriel Bouys Agence France-Presse Le pilote britannique Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Formule 1 du Portugal dimanche.

Le Britannique Lewis Hamilton a réussi deux dépassements d’une précision chirurgicale et il a remporté le Grand Prix de Formule 1 du Portugal dimanche.

Le pilote Mercedes a signé une 97e victoire en carrière et accru à huit points son avance sur Max Verstappen (Red Bull) au sommet du classement des pilotes.

Hamilton est en quête d’un huitième titre de sa carrière, ce qui lui permettrait de se détacher de l’Allemand Michael Schumacher et de se hisser au sommet de la hiérarchie des pilotes dans toute l’histoire de la Formule 1.

À un certain moment de la course de dimanche, Hamilton occupait la troisième place. Toutefois, le Britannique s’est habilement hissé à l’avant du peloton lors du 20e des 66 tours de l’épreuve. Il y est demeuré jusqu’à la fin et a devancé Verstappen et son coéquipier Valtteri Bottas.

« Ç’a été une course tellement difficile, physiquement et mentalement, pour demeurer en contrôle », a décrit Hamilton. « C’était à mes limites. Merveilleuse course. »

Hamilton a pris le départ de la deuxième position sur la grille derrière Bottas, qui a récolté un point boni grâce au tour le plus rapide de l’épreuve.

Verstappen croyait avoir mérité ce point boni lors de son dernier tour de piste, mais il lui a été retiré parce qu’il a roulé à l’extérieur des limites de la piste.

« Vraiment ? OK. C’est un peu étrange », a réagi Verstappen lorsqu’il a été informé de la décision lors des entrevues d’après-course menées sur la piste.

Hamilton et Verstappen ont terminé premier ou deuxième à chacune des trois premières courses de la saison. Hamilton compte deux victoires.

Parti de la 17e place, le Québécois Lance Stroll, sur Aston Martin, a terminé en 14e place, un rang derrière son coéquipier d’écurie Sebastian Vettel.

« Ça n’a pas été notre meilleure journée aujourd’hui, mais je pense que nous étions un peu plus forts en conditions de course que nous l’étions hier (samedi). Ultimement, un samedi difficile a fait en sorte que nous étions dans une position désavantageuse aujourd’hui », a analysé Stroll.

« La voiture semblait mieux équilibrée pendant la course, cependant, et nous avons gagné quelques rangs durant la première moitié, mais il nous manquait ce petit quelque chose qui nous aurait permis de nous classer dans les points. Si nous avions connu une meilleure séance de qualifications, il aurait été possible de récolter des points », a ajouté Stroll, qui est sûr de se présenter à Barcelone, la semaine prochaine, en meilleure position.

Le Torontois Nicholas Latifi, sur Williams, a terminé 18e.

Bottas résiste au départ

En récoltant la position de tête samedi, Bottas avait privé Hamilton d’une 100e pole position en carrière et était devenu le troisième pilote à entamer une course à l’avant du peloton en autant de courses en 2021.

Bottas a connu un départ propre et a résisté à Hamilton et à Verstappen avant de glisser derrière ses deux rivaux.

« Ç’a été une journée capricieuse aujourd’hui. Je n’avais tout simplement pas la cadence », a expliqué Bottas.

La voiture de sécurité est sortie lors du deuxième tour de l’épreuve en raison de débris sur la piste causés par un accrochage survenu lorsque le vétéran Kimi Raikkonen a heurté le pneu arrière gauche du bolide d’Antonio Giovinazzi, son coéquipier chez Alfa Romeo.

« C’est mon erreur », a avoué Raikkonen. « Je suis juste soulagé de ne pas avoir ruiné son pneu. »

À la reprise, au septième tour, Bottas a surpris Hamilton en repartant plus rapidement que ce que le Britannique avait peut-être anticipé. Quant à Verstappen, il s’est placé dans le sillage de Hamilton et a réussi à le doubler pour s’emparer de la deuxième place.

Verstappen n’a pas réussi à dépasser Bottas même si son système de la réduction de la traînée était ouvert. Hamilton a employé le sien pour doubler Verstappen par l’extérieur et reprendre la deuxième place, quatre tours plus tard.

Il a ensuite pourchassé Bottas et l’a éventuellement dépassé grâce à une autre belle manœuvre effectuée par l’extérieur.

« Je n’ai pas connu un aussi bon départ que Valtteri et j’ai reculé à la relance, ce qui n’était pas bon. Je devais essayer de me repositionner », a expliqué Hamilton.

« Je pense que Max a commis une erreur à un certain moment, et c’était parfait. Avec Valtteri, il fallait que j’effectue ma manœuvre tôt, avant que les pneus ne soient détruits, et j’ai réussi à le rattraper », a décrit le Britannique.

Verstappen s’est retrouvé coincé derrière Bottas, ce qui a permis à Hamilton de se bâtir une avance de près de quatre secondes tout juste avant la moitié de la course.

Le sinueux circuit de 4,7 km, situé dans la région d’Algarve, est l’un des plus agréables sur le plan de l’esthétique. Toutefois, les pilotes ont déploré un manque d’adhérence depuis la pose d’un nouveau revêtement avant l’épreuve de 2020.

Du coup, il semble que Verstappen a eu plus de difficultés à attaquer.

« Ç’a été un week-end bizarre en ce qui a trait à l’adhérence », a déclaré le Néerlandais. « Nous n’avons pas dominé la situation ici et nous allons voir ce que nous pourrons faire la semaine prochaine à Barcelone. »

À voir en vidéo