Expos 19, Mets 10 - Une cinquième victoire d’affilée

Les Expos ont remporté une cinquième victoire de suite et ils ont fait les choses en grand. Ils menaient 12-4 après quatre manches et ils l’ont finalement l’emporté 19-10 contre les Mets de New York devant 6643 personnes au Stade olympique, hier.

C’est leur première séquence de cinq victoires de la saison et leurs 19 points constituent un sommet cette saison alors qu’ils ont infligé aux Mets une quatrième défaite de suite.
C’est la neuvième fois de leur histoire qu’ils marquent au moins 19 points mais il n’est arrivé qu’une seule fois où ils ont inscrit plus de 19 points et c’était le 28 avril 1996 lors d’une victoire de 21-9 contre les Rockies du Colorado à Coors Field.
John Patterson n’avait rien dans le bras mais l’attaque avait du muscle et les Expos ont totalisé 18 coups sûrs pour sortir vainqueur du festival offensif. Il y a eu sept circuits, dont trois par les Expos, et un total de 34 coups sûrs.
Le vétéran joueur de troisième but Todd Zeile a été le septième lanceur utilisé par les Mets. A la huitième, il a donné cinq points, incluant un double de trois points par Tony Batista, qui a produit six points lors de la rencontre, un sommet en carrière.
Tirant de l’arrière 3-1, les Expos ont effectué une poussée de sept points à la troisième quand ils ont chassé Scott Erickson en envoyant 12 frappeurs au bâton. Ils ont ensuite marqué quatre points à la quatrième en faisant appel à neuf frappeurs.
À la troisième, les Expos ont totalisé six coups sûrs et trois buts sur balles contre Erickson et le releveur Dan Wheeler alors que Brad Wilkerson a réussi deux coups sûrs dans la manche, d’abord un double pour lancer l’attaque et un simple de deux points. Le gros coup a été réussi par Jose Vidro, qui a claqué un circuit de trois points, son 12e coup de quatre buts de la saison, pour permettre aux Expos de prendre l’avance 4-3.
Patterson avait besoin de tout l’appui offensif possible mais il n’a pas franchi la cinquième. En quatre manches et deux tiers, il a alloué cinq points, huit coups sûrs et deux buts sur balles alors qu’il effectuait son premier départ à Montréal.
Patterson a accordé quatre circuits, deux à Richard Hidalgo, un coup de deux points à la première et un coup en solo à la cinquième. Il a aussi concédé un circuit en solo à David Wright, le premier dans les ligues majeures par la recrue des Mets, et un circuit en solo à Mike Cameron.
Erickson (0-1), lui, a travaillé deux manches officielles. Il a cédé sept points, six mérités, sept coups sûrs et trois buts sur balles à son deuxième départ de la saison. L’ancien droitier des Orioles de Baltimore s’est joint aux Mets après avoir raté toute la saison 2003 en raison d’une opération à l’épaule.
Wheeler a aussi été malmené, allouant cinq points, quatre mérités, quatre coups sûrs et quatre buts sur balles en une manche officielle. Il a quitté le monticule à la quatrième après avoir donné un double de deux points à Orlando Cabrera et un circuit de deux points à Ron Calloway, son premier de la saison.
A la septième, Batista a réussi un circuit de deux points contre John Franco et quand le gaucher des Mets a ensuite atteint Nick Johnson d’un lancer sur le tir suivant, l’arbitre du marbre Jim Wolf l’a expulsé de la rencontre. Batista a aussi réussi un simple d’un point à la première.
Luis Ayala (3-6), qui a travaillé une manche et un tiers, a été crédité de la victoire.