Tournoi Invitation Via Rail Canada - Kevin Senécal aimerait bien savourer une deuxième victoire consécutive

Sainte-Sophie — Kevin Senécal aimerait bien inscrire une deuxième victoire consécutive sur le circuit des golfeurs professionnels québécois tandis que Debbie Savoy-Morel, quant à elle, sortira momentanément de sa retraite pour remercier le commanditaire d'investir dans le golf professionnel féminin au Québec.

Voilà le tableau alors que s'amorce, aujourd'hui, l'Invitation Via Rail Canada, sur les allées du club de golf Val des Lacs à Sainte-Sophie.

Ce tournoi de 36 trous regroupe 83 professionnels et huit professionnelles, et il offre un enjeu global de 50 000 $, dont 40 000 $ pour tous les compétiteurs inscrits et 10 000 $ comme montant additionnel destiné à un volet féminin AGP. La bourse principale est de 7000 $ et la première bourse féminine se situe à 3000 $.

Senécal, professionnel enseignant du club Le Fontainebleau, savoure encore sa victoire inscrite au championnat des joueurs Genpharm, vendredi dernier au club Green Valley, et de ce fait, il aimerait bien poursuivre sur sa lancée.

«J'attendais patiemment mon tour et la victoire s'est finalement présentée au championnat des joueurs. Tout ce que je souhaite maintenant c'est de pouvoir garder le même niveau de jeu à Val des Lacs, surtout que cette compétition est d'autant plus importante, qu'elle compte à l'ordre de mérite. Il me faut donc redoubler d'ardeur afin que Daniel (Talbot) ne s'échappe pas trop au sommet», a mentionné Senécal, avant de participer à la ronde pro-am hier.

Questionné à savoir si le fait d'avoir été professionnel à Val des Lacs l'avantageait, le professionnel de 32 ans a répondu d'emblée par la négative.

«En temps normal, ça pourrait aider, mais dans le contexte actuel, nous avons tellement joué de tournois à Val des Lacs, depuis deux ans, que tout le monde se retrouve à égalité.

«Une chose est certaine, il s'agit d'un parcours qui ne donne pas beaucoup et où les opportunités de birdies sont peu nombreuses. C'est un terrain qui présente un bon défi et où le vainqueur ne sera pas couronné sur un coup de chance», conclut-il.

La lutte devrait en effet être intéressante, mais il faut prévoir que les regards seront inévitablement tournés vers Daniel Talbot, vainqueur jusqu'à maintenant de deux des trois épreuves comptant à l'ordre de mérite Tigerade, la classique Acura à Tremblant, et la classique Telus à Bic. Les Rémi Bouchard (Le Mirage), Marc Girouard (Le Champêtre), Claude Tremblay (Le Blainvillier), Yvan Beauchemin (Grand-Mère), Serge Thivierge (Deux-Montagnes) et Jérôme Blais (Royal Bromont) sont autant d'autres noms qui batailleront également fin d'obtenir une part du gâteau.

Savoy-Morel enthousiaste

Quant à Debbie Savoy-Morel, la professionnelle en titre du club Le Mirage se montre enthousiaste en regard de cette nouvelle compétition invitation.

«Voilà quelques années déjà que je ne compétitionne plus. Mais avec la situation actuelle, je suis sortie de ma retraite. Cet investissement du commanditaire ne peut qu'aider le golf professionnel féminin au Québec. Le problème, c'est que nous n'avons pas de tournoi ici, et les jeunes filles qui veulent devenir professionnelles doivent s'expatrier à l'extérieur pour réaliser leur rêve. Qui sait, peut-être que cette implication de Via Rail Canada servira de base à d'autres commandites qui pourront éventuellement aider plusieurs jeunes golfeuses à devenir professionnelles», a noté la sympathique professionnelle.

Au total, huit professionnelles se présenteront au tertre de départ de cette compétition invitation. Hormis Debbie Savoy-Morel, on y retrouvera Sylvie Schetagne (Le Champêtre), Christine Côté (Baie-Comeau), Élise Paiement (Pinegrove), Stéphanie Ceravolo (Elm Ridge), Lyne Thibodeau (Longchamp), Hélène Delisle (Grand Portneuf) et Julie Lessard (Quatre Domaines).