Masters de tennis du Canada - Ferrero plie bagage

L’Espagnol Juan Carlos Ferrero a abandonné en première manche de la rencontre l’ayant opposé au Français Fabrice Santoro en raison de douleurs au dos.
Photo: Agence Reuters L’Espagnol Juan Carlos Ferrero a abandonné en première manche de la rencontre l’ayant opposé au Français Fabrice Santoro en raison de douleurs au dos.

Toronto — Les Canadiens Simon Larose et Daniel Nestor ont fait long feu, hier, sur le tout nouveau court central du Centre de tennis Rexall.

Larose et Nestor ont été éliminés au premier tour du Masters de tennis du Canada. Larose, originaire de Cap-de-la-Madeleine, a perdu par 7-5 et 6-2 face à l'Espagnol David Ferrer, tandis que Nestor s'est incliné en deux manches de 6-3 et 6-4 contre le Français Cyril Saulnier.

Frank Dancevic de Niagara Falls, Ontario, et Frédéric Niemeyer de Deauville, sont donc les seuls Canadiens encore en lice en simple.

L'Espagnol Juan Carlos Ferrero a été la première vedette à plier bagage. La septième tête de série a abandonné en première manche de la rencontre l'opposant au Français Fabrice Santoro en raison de douleurs au dos.

Ces raideurs représentent le plus récent problème d'ordre physique pour Ferrero qui vit une année d'enfer. Il a été blessé aux côtes et au poignet, a été victime de douleurs à l'estomac et il a même souffert de varicelle.

Troisième joueur mondial en 2003, Ferrero n'a disputé que 19 matchs cette année.

«C'est très étrange, a révélé l'Espagnol. Toute ma vie, j'ai été un gars athlétique qui n'a jamais souffert de blessures. C'est donc une année très difficile pour moi.»

Dans d'autres rencontres de premier tour, notons les victoires de l'Argentin Juan Ignacio Chela, du Bélarusse Max Mirnyi, du Suédois Joachim Johansson et du Russe Igor Andreev.

Larose à la peine

Pour sa part, Ferrer a disposé de Larose en une heure et 22 minutes, un résultat prévisible si l'on tient compte que Larose avait repris l'entraînement seulement quatre jours plus tôt.

Le Québécois a été inactif durant cinq semaines en raison d'une vertèbre dorsale amochée à la suite d'une séance de poids et haltères. De plus, il sera opéré au genou plus tard cette année.

«Je tentais de faire de mon mieux, a dit Larose. J'avais recommencé à frapper des balles, mais mes jambes ne sont pas revenues à leur meilleur niveau. Pas plus que mon timing.

«Et en plus, j'ai souffert d'ampoules. J'ai frappé quelques bons coups mais j'ai raté des balles faciles, a poursuivi Larose. Je sais que je pouvais remporter ce match. Durant la rencontre, j'étais frustré parce que je réalisais que mon jeu n'était pas à son mieux.»