Dernier duel crucial entre le Canadien et les Flames

Le Canadien de Montréal a perdu 5-2 face aux Flames de Calgary, samedi soir. Le Tricolore affrontera de nouveau l’équipe albertaine lundi, soit la dernière rencontre de la saison entre les deux formations.
Jeff McIntosh La Presse canadienne Le Canadien de Montréal a perdu 5-2 face aux Flames de Calgary, samedi soir. Le Tricolore affrontera de nouveau l’équipe albertaine lundi, soit la dernière rencontre de la saison entre les deux formations.

L’entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme avait affirmé que le Canadien allait aborder ses 5 matchs en 13 jours face aux Flames de Calgary comme s’il s’agissait d’une série 3-de-5.

Après quatre parties, les Flames ont le dessus 3-1 sur la formation montréalaise. En contexte de séries éliminatoires, le Tricolore rentrerait chez lui bredouille. En réalité, les hommes de Ducharme ont une dernière chance de sauver la face.

Une victoire lundi et le Canadien possédera à nouveau six points d’avance et un match en main sur ses rivaux, qui n’auront plus que huit rencontres pour combler le retard.

Par contre, si les Flames devaient vaincre le Tricolore pour une septième fois en neuf duels cette saison, la troupe de Darryl Sutter ne serait plus qu’à deux points du Canadien et du quatrième rang de la section Nord.

« Nous devons gagner », a simplement répondu l’attaquant du Canadien Tyler Toffoli en visioconférence après la défaite de 5-2 face aux Flames samedi soir lorsqu’il a été interrogé sur l’importance de la rencontre de lundi.

Chute libre

Le Canadien a connu des hauts et des bas depuis son éclatant début de saison, mais il est en chute libre depuis que Brendan Gallagher a subi une fracture du pouce de la main droite le 5 avril. La fiche de l’équipe est de 3-8-0 en l’absence de Gallagher et l’attaque n’a inscrit que 20 buts lors de ces 11 rencontres, dont un dans un filet désert.

La situation à l’infirmerie ne s’est pas vraiment améliorée au cours des derniers jours. Le gardien Carey Price est revenu au jeu le temps de quatre périodes, ayant subi une commotion cérébrale après avoir soigné une blessure au bas du corps. Puis, les attaquants Jonathan Drouin, avec des « maux non reliés au virus de la COVID-19 », Paul Byron (bas du corps) et Tomas Tatar (bas du corps) sont tour à tour tombés au combat ce week-end.

« Nous aurons 20 joueurs en uniforme et qui devront travailler ensemble, a dit Ducharme lorsqu’il a été questionné sur les problèmes liés à l’accumulation de blessures. Nous devrons être meilleurs dans certains aspects du jeu. Il y a des choses que nous avons bien faites. Nous devrons à nouveau bien les faire et être constants. »

Le Canadien avait décidé d’annuler une journée de congé et de retourner sur la patinoire jeudi, au lendemain d’une belle victoire de 4-3 face aux Oilers d’Edmonton. Dimanche, le groupe principal devait s’entraîner hors glace et mettre l’accent sur des séances vidéo.

Ducharme avait affirmé avant la rencontre de samedi que la source des problèmes du Canadien dans l’exécution du jeu était mentale. La fatigue liée au calendrier condensé est donc peut-être au cœur des déboires de l’équipe, même si personne chez le Tricolore ne voudra l’admettre.

« Je ne le sais pas, a affirmé le défenseur Jeff Petry lorsque cette théorie a été évoquée. Il va y avoir des erreurs dans un match, mais il faut les limiter. On dirait que chaque fois que nous en commettons une, ça termine dans notre filet. Nous allons devoir nous assurer que tout soit clair, que nous parlons de cette situation. »

Caufield

Le directeur général Marc Bergevin a procédé à des changements d’entraîneurs tard en février et tôt en mars. Il a acquis un vétéran en Eric Staal et a ajouté de la profondeur à la ligne bleue en obtenant les défenseurs Jon Merrill et Erik Gustafsson avant la fin de la période des échanges. Il ne lui reste qu’une dernière munition : l’attaquant Cole Caufield. L’espoir du Tricolore attend toujours son tour, plus d’une semaine après son rappel au sein du groupe de réserve. Selon les calculs du site CapFriendly.com, le Canadien ne peut rappeler Caufield dans sa formation si le gardien Cayden Primeau en fait également partie en raison du plafond salarial.

La solution pour faire une place à Caufield serait donc de renvoyer Primeau dans le groupe de réserve et de rappeler Charlie Lindgren comme auxiliaire à Jake Allen.

Ducharme avait clairement l’intention de donner un départ à Primeau lors d’un des deux duels face aux Flames, vendredi et samedi. Toutefois, Allen devait être de retour devant le filet lundi. Pourquoi ne pas tenter de donner un dernier électrochoc à l’équipe en lançant Caufield dans la mêlée pour ce match crucial ?

À voir en vidéo