Cole Caufield en apprentissage au sein du groupe de réserve du Canadien

Cole Caufield a été sélectionné par le Canadien en première ronde, 15e au total, lors du repêchage de 2019.
Photo: Kevin Light / Getty Images / Agence France-Presse Cole Caufield a été sélectionné par le Canadien en première ronde, 15e au total, lors du repêchage de 2019.

Cole Caufield a droit à un premier goût de la LNH, mais l’entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme a vite voulu calmer le jeu à la suite de son rappel au sein du groupe de réserve du Canadien de Montréal, vendredi.

Caufield peut s’entraîner avec le grand club, après avoir commencé son stage chez les pros avec le Rocket de Laval. Le Tricolore devra le rappeler au sein de sa formation de 23 joueurs avant de lui permettre de disputer un premier match dans la LNH.

Ducharme a toutefois noté qu’en raison des contraintes liées au plafond salarial, il ne fallait pas s’attendre à voir Caufield disputer de sitôt un premier match dans la LNH.

« Nous ne pouvons faire aucun mouvement entre le groupe de réserve et l’alignement présentement, a dit Ducharme. Que ce soit pour Jake (Evans), (Michael) Frolik, Cole ou les joueurs avec le Rocket, la seule façon qu’ils peuvent rentrer dans notre formation, c’est s’il y a une blessure. »

L’objectif du rappel de Caufield dans le groupe de réserve est donc simplement de lui donner une première expérience dans l’environnement de l’équipe, a insisté Ducharme.

« Nous voulons qu’il voie comment ça se passe, a-t-il dit. Le rythme du jeu, comment les gars s’entraînent. »

De son côté, Caufield était tout souriant après son premier entraînement dans l’uniforme du Canadien.

« C’est excitant pour moi d’être ici, d’être sur la patinoire et de participer aux réunions, a dit l’Américain âgé de 20 ans. Je veux travailler fort dans l’espoir d’avoir la chance de disputer un match. »

Caufield a été sélectionné par le Canadien en première ronde, 15e au total, lors du repêchage de 2019. Il a récemment remporté le trophée Hobey-Baker, remis au joueur par excellence dans le hockey universitaire américain, à la suite d’une campagne de 30 buts et 22 aides en 31 rencontres avec les Badgers de l’Université du Wisconsin.

À ses débuts avec le Rocket, Caufield a inscrit deux buts et une aide le 9 avril face aux Marlies de Toronto. Il a inscrit un autre but le lendemain.

Le Rocket devait jouer contre les Marlies les 15 et 18 avril, mais ces matchs ont été remis en raison de la pandémie de COVID-19. Le Rocket jouera ses prochains matchs seulement les 21 et 30 avril, contre les Senators de Belleville.

Ducharme n’a pas voulu s’avancer sur les plans de l’équipe concernant Caufield. Le Canadien prendra la direction d’Edmonton dimanche pour un voyage de cinq rencontres en Alberta. Il n’a pas exclu la possibilité que Caufield accompagne l’équipe.

Il a toutefois rappelé que si l’objectif est de permettre à Caufield de passer plus de temps sur la patinoire à l’entraînement, il aurait peut-être avantage à rester au Québec pour s’entraîner avec le Rocket.

« Je pense que nous aurons trois entraînements au cours du prochain mois et nous ne pouvons pas l’utiliser dans un match, a dit Ducharme. Nous verrons ce qui va arriver.

« Est-ce que c’est mieux de l’envoyer s’entraîner avec le Rocket, ou qu’il puisse participer à un entraînement régulier et deux séances matinales pendant notre voyage ? », a-t-il questionné.

La décision sera peut-être prise par le hasard, si un joueur du Canadien devait se blesser au cours des matchs du week-end. Sinon, le directeur général Marc Bergevin trouvera peut-être une alternative pour faire une place à Caufield sous le plafond salarial.