Tournoi des Maîtres: le golfeur Hideki Matsuyama dans l'histoire

Le Japonais Hideki Matsuyama
Photo: David J. Phillip Associated Press Le Japonais Hideki Matsuyama

Dix ans après avoir effectué de très bons débuts sur le parcours d’Augusta National, en tant que meilleur amateur, le Japonais Hideki Matsuyama a pu enfiler le veston le plus prestigieux du monde du golf.

Matsuyama a surmonté quelques erreurs au deuxième neuf et il a remporté le Tournoi des Maîtres par un coup, dimanche soir.

Matsuyama, qui a entamé la ronde ultime avec une avance de quatre coups, a remis une carte de 73 pour montrer un pointage cumulatif de moins-10. Il a effectué deux roulés au 18e trou pour confirmer sa victoire.

Matsuyama est devenu le premier golfeur japonais de l’histoire à remporter le Tournoi des Maîtres et le deuxième joueur d’origine asiatique à gagner un tournoi majeur, après le Sud-Coréen Y.E. Yang au Championnat de la PGA, en 2009.

« J’espère pouvoir être un pionnier et que plusieurs Japonais suivront », a-t-il mentionné.

Quelques instants avant que le champion précédent du tournoi, Dustin Johnson, l’aide à enfiler le veston vert, Matsuyama n’a pas eu besoin d’un interprète pour déclarer qu’il était « très heureux ».

Gagnant de cinq tournois sur le circuit de la PGA, Matsuyama s’était hissé en tête du classement grâce à une excellente ronde de 65, samedi.

Même s’il a amorcé la quatrième ronde avec un boguey, le Japonais s’est ressaisi et il a réussi trois oiselets au neuf d’aller pour accentuer son avance à six coups à un certain moment. Les choses se sont toutefois envenimées au deuxième neuf.

Matsuyama a d’abord commis un boguey au 12e fanion avant d’envoyer son deuxième coup à l’eau au 15e trou, voyant son avance fondre à deux coups. Malgré un boguey au 16e, le meneur du tournoi a profité d’une bévue de Xander Schauffele, qui a inscrit un triple boguey, pour mieux respirer.

« Surprenamment, Hideki y est allé pour le vert au 15e trou. Je sentais qu’il m’avait donné un peu d’espoir, a mentionné Schauffele. J’étais sur une bonne séquence. Je me sentais bien. J’ai été un peu trop agressif au 16e trou. »

Matsuyama est devenu le premier champion du Tournoi des Maîtres à connaître une ronde finale au-dessus de la normale depuis Trevor Immelman, qui avait joué 75 en 2008.

À sa première apparition à ce tournoi, Will Zalatoris a conclu la ronde ultime avec une carte de 70 et il s’est emparé seul de la deuxième position. Il tentait de devenir le premier golfeur en 42 ans à obtenir le veston vert à sa première participation.

« J’ai voulu être dans cette position toute ma vie, a affirmé Zalatoris. Je n’ai pas à rougir de ma performance. J’ai trouvé que j’avais fait un très bon travail pour apprécier le moment et ne pas le laisser avoir le meilleur sur moi. »

Jordan Spieth a connu un bon deuxième neuf pour jouer 70 et il a terminé le tournoi à égalité en troisième place avec Schauffele (72), à moins-7. Avant son triple boguey, Schauffele avait réussi quatre oiselets de suite pour mettre de la pression sur Matsuyama.

Jon Rahm avait connu trois rondes consécutives de 72, mais il a survolé le parcours d’Augusta National dimanche, réussissant une ronde de 66, la meilleure de la journée. Il a grimpé à égalité en cinquième position.

Tous deux à quatre coups de Matsuyama avant le début de la ronde finale, Marc Leishman (73) et Justin Rose (74) ont glissé de quelques rangs et n’ont pas été en mesure de retrancher des coups sous la normale.

Le Canadien Corey Conners était aussi dans la course pour l’obtention d’un premier veston vert en carrière, lui qui a amorcé la journée à cinq coups du meneur. Conners a éprouvé des difficultés et il a signé une carte de 74 pour pointer à égalité au huitième échelon.

À voir en vidéo